En ce moment : Ton invitation - Louise ATTAQUE Ecouter la radio

Bernières-sur-Mer. Calvados : ivre sur une aire de jeux, il insulte les forces de l'ordre

Mercredi 11 janvier 2017, un trentenaire au casier judiciaire bien chargé a comparu devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour rébellion et outrages en récidive envers des personnes dépositaires de l'autorité publique. Les faits se sont produits à Bernières-sur-Mer, au nord de Caen, le samedi 29 octobre 2016 à 17h.

Bernières-sur-Mer. Calvados : ivre sur une aire de jeux, il insulte les forces de l'ordre
La scène s'est déroulée sur une aire de jeux non loin de Caen (Calvados). - Illustration -Tendance

C'est pour outrages et rébellion envers les forces de l'ordre que Kevin Pesnel, âgé de 34 ans, a été jugé mercredi 11 janvier 2017 par le tribunal de grande instance de Caen. Malheureusement pour lui, il s'agit de délits en récidive et son casier judiciaire est vraiment bien chargé.

En état d'ivresse avancée sur une aire de jeux

Les faits remontent au samedi 29 octobre 2016 à Bernières-sur-Mer, au nord de Caen (Calvados).  En état d'ivresse avancée ce jour-là, le prévenu s'endort sur un banc, dans une aire de jeux. Un peu avant, l'individu s'étant montré insultant, et ayant importuné des adolescents, quelqu'un avait appelé les gendarmes. A leur arrivée, ceux-ci le secouent pour le réveiller, mais l'homme a le réveil mauvais : injurieux et agressif, il se rebelle quand les gendarmes veulent l'emmener.

Vingt-deux mentions dans son casier judiciaire

Son casier judiciaire est bien chargé : vingt-deux mentions : violences conjugales, menaces de mort, conduite alcoolisée en récidive, sans assurance et sans permis, outrages, détention de stupéfiants... Ainsi qu'évasion en récidive (sur ce point le prévenu insiste à la barre, il ne s'agissait pas à proprement parler d'évasion mais de retards après une permission.)

"Je voulais juste rentrer chez moi"

Même si les joueurs de pétanque habitués du lieu le décrivent comme un homme entêté et menaçant, ce dernier affirme qu'à Bernières cela fait bien longtemps qu'on ne l'a pas vu ivre. "Je voulais juste rentrer chez moi, j'habite à 300 mètres. Je ne voulais pas monter dans leur véhicule, c'est ma seule résistance. Quant aux insultes, ils ne m'ont pas réveillé gentiment..." Kevin Pesnel écope néanmoins de 4 mois de prison ferme aménageable et devra verser un total de 1 200 euros de préjudice moral aux quatre gendarmes, soit la moitié de ce que ceux-ci avaient demandé.  

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Bernières-sur-Mer. Calvados : ivre sur une aire de jeux, il insulte les forces de l'ordre