En ce moment : ET BAM - MENTISSA Ecouter la radio

Canteleu. Le championnat de France des desserts s'invite dans les cuisines de Rouen

La 43e édition du prestigieux championnat de France des desserts s'est déroulée ce jeudi 5 janvier 2017 au lycée Georges Baptiste à Rouen (Seine-Maritime). Rencontre avec les meilleurs espoirs de la pâtisserie française.

Canteleu. Le championnat de France des desserts s'invite dans les cuisines de Rouen
Les dernières minutes de la demi-finale sont cruciales pour les candidats du "Goncourt des desserts". - Marie-Charlotte Nouvellon

A quelques minutes de la fin de la demi-finale, la tension est extrême dans les cuisines du lycée des Métiers Georges Baptiste de Rouen (Seine-Maritime) ce jeudi 5 janvier 2017. Tout doit être parfait dans l'assiette que le pâtissier présentera au jury dans l'espoir de se qualifier pour la finale du championnat de France des desserts.

Le gagnant plébiscité par les plus grands palaces

"Ce concours, c'est le Goncourt des desserts", assure Bertand du Cray, directeur du Cedus Le Sucre, organisateur de l'événement. "Le gagnant en catégorie junior est sûr que les plus grands palaces du monde l'appellent dans les jours qui suivent. Et les pros ont toutes les chances de quitter leur patron, c'est un immense atout pour le CV".

Changer de patron pourrait être un objectif, plaisantent Louis Tochefort et Mathieu Rouillé. Détendus, ils viennent de donner la dernière touche à leur dessert, des tuiles saveurs agrumes pour l'un, un dessert citron avec une touche de Pisco, souvenir d'un voyage au Pérou, pour l'autre. "Même si on perd, on aura la satisfaction d'avoir envoyé tout ce qu'il fallait dans les temps", sourit Louis Tochefort.

Beaucoup de sacrifices

Cet après-midi, ils ont dû composer avec les aléas du direct. "La chaleur, qui n'est pas du tout la même ici que dans les labos où l'on s'est entrainé, et il y a aussi le stress, les mains qui tremblent..." détaille Mathieu Rouillé. Mais en cuisine, pas de place à l'improvisation. Comme avant une compétition sportive, les pâtissiers s'entrainent depuis des semaines pour que tout soit parfait.

"Ce n'est pas cette étape la plus dure aujourd'hui, raconte Louis Tochefort. Avant, ce sont beaucoup de sacrifices de sommeil, de temps quand on laisse les copains sortir et qu'on travaille au labo tout seul jusqu'à 3h du matin." Le jour J, il faut être capable d'envoyer dix assiettes en trois heures sous les regards intransigeants des jurys.

Les gagnants de chaque catégorie - Charly Sailly, dans la catégorie Junior et Cyril Gaidella, dans la catégorie pro - affronteront en mars ceux de sept autres régions à Nancy devant le président de cette année, Philippe Etchebest. Le célèbre chef avait terminé second du même championnat en 1984. Un tout premier titre qui lui a visiblement porté chance.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Canteleu. Le championnat de France des desserts s'invite dans les cuisines de Rouen