En ce moment : Beautiful People (Stay High) - The BLACK KEYS Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Les Sables-d'Olonne (France) (AFP). Tempête Xynthia: quatre ans ferme pour l'ancien maire de La Faute-sur-mer

...

Les Sables-d'Olonne (France) (AFP). Tempête Xynthia: quatre ans ferme pour l'ancien maire de La Faute-sur-mer
L'ancien maire de la La Faute-sur-Mer, René Marratier, à son arrivée à l'audience le 17 octobre 2014 aux Sable-d'OlonneL'ancien maire de la La Faute-sur-Mer, René Marratier, à l'audience le 15 octobre 2014 aux Sable-d'Olonne - AFP/Archives
L'ancien maire de La Faute-sur-Mer (Vendée) et son ex-adjointe à l'urbanisme, jugés pour la mort de 29 personnes lors du passage de la tempête Xynthia en 2010, ont été condamnés vendredi à respectivement quatre et deux ans de prison ferme. Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du ministère public qui avait requis le 15 octobre une peine de quatre ans de prison, dont trois ferme, à l'encontre de René Marratier, maire de la commune de 1989 à 2014 et toujours conseiller municipal. René Marratier a aussitôt annoncé son intention de faire appel. Pour Françoise Babin, ex-adjointe à l'urbanisme, présidente de la commission d'urbanisme, par ailleurs promoteur immobilier et propriétaire de nombreux terrains sur la commune, le ministère public avait requis une peine de trois ans de prison, dont deux ferme. Le tribunal correctionnel des Sables d'Olonne a estimé que les anciens élus connaissaient parfaitement les risques d'inondation dans la station balnéaire mais les avaient "intentionnellement occultés" pour "ne pas entraver la manne" que représentait l'urbanisation. Le jugement a été prononcé dans le même centre des congrès aménagé en salle d'audience où se sont tenus les débats pendant cinq semaines à partir de la mi-septembre. A l'issue des cinq semaines d'audience, le 17 octobre, le procureur de la République, Gilbert Lafaye, avait pointé du doigt dans son réquisitoire leur "frénésie immobilière" pour développer la commune. Cette "urbanisation à outrance" avait mené, selon le procureur, au décès de 29 personnes, essentiellement des personnes âgées, ainsi que de jeunes enfants, lors de la tempête, dans la nuit du 27 au 28 février 2010. La plupart des victimes de Xynthia ont péri noyées dans des maisons de plain-pied, qui auraient dû comporter un étage en raison du risque de submersion de la digue censée protéger leurs habitations. - 'Pour l'exemple' - Les avocats de M. Marratier redoutaient dans ce dossier une peine "pour l'exemple", "pour faire plaisir aux victimes". "Ces élus sont des caricatures d'élus (). Il y a eu une sous-estimation des risques qui n'est pas acceptable", avait estimé avant le prononcé du jugement Corinne Lepage, avocate de l'association des victimes et de quelque 120 parties civiles. Satisfaite avant même le jugement d'avoir obtenu "le statut de victime", pour lequel elle s'est battue "plus de quatre ans", l'Avif, l'association des victimes, souhaitait également "des condamnations", car une "relaxe générale" serait un mauvais signal envoyé aux autres maires, qui "commencent à prendre en compte les risques", avait expliqué son président, Renaud Pinoit. "Quel que soit le résultat, c'est un procès pour rien car on n'a tiré aucune leçon de la catastrophe (). On a beau faire un procès comme ça, il y a encore quelques jours, il y a eu trois morts dans l'Hérault, après des pluies diluviennes", estimait au contraire l'un des avocats de René Marratier, Antonin Lévy. Deux autres prévenus étaient également jugés pour "homicides involontaires". Le fils de l'ex-adjointe à l'urbanisme, Philippe Babin, poursuivi pour ne pas avoir organisé de surveillance de la digue la nuit de la tempête, a été condamné à 18 mois de prison ferme. Une peine de deux ans de prison dont un ferme et 50.000 euros d'amende avait été requise à son encontre. Le fonctionnaire départemental Alain Jacobsoone, accusé de ne pas avoir prévenu le maire de La Faute-sur-Mer des dangers de Xynthia, à l'origine de la première alerte météo rouge dans l'histoire de la Vendée, a, lui, été relaxé. Il était réclamé un an avec sursis et 5.000 euros d'amende à son encontre.
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Garage / Box / Garde-meuble
Garage / Box / Garde-meuble Agnac (47800) 60€ Découvrir
STUDIO T1 POUR CURE
STUDIO T1 POUR CURE Bagnoles de l'Orne Normandie (61140) 555€ Découvrir
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)...
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)... Gouville-sur-Mer (50560) 0€ Découvrir
Caen rue Damozanne
Caen rue Damozanne Caen (14000) 600€ Découvrir
Automobile
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Loue très beau camping-car Profilé
Loue très beau camping-car Profilé Darnétal (76160) 0€ Découvrir
Urgent, vends Peugeot 407
Urgent, vends Peugeot 407 Saint-Aubin-du-Cormier (35140) 1 300€ Découvrir
Bonnes affaires
Brise-vent châssis PVC blanc en angle
Brise-vent châssis PVC blanc en angle Authie (14280) 800€ Découvrir
Billard Charles X
Billard Charles X Saint-Contest (14280) 2 500€ Découvrir
Trois volets battants en pvc couleur bois
Trois volets battants en pvc couleur bois Bénouville (14970) 0€ Découvrir
réfrigérateur congélateur
réfrigérateur congélateur Rouen (76000) 180€ Découvrir
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Les Sables-d'Olonne (France) (AFP). Tempête Xynthia: quatre ans ferme pour l'ancien maire de La Faute-sur-mer