En ce moment : NIGHTCALL - KAVINSKY Ecouter la radio

Train Cherbourg-Paris supprimé : le PS réagit

Le président de la région Basse-Normandie et le député PS Stéphane Travert réagissent à la suppression du dernier train Cherbourg-Paris en semaine.

Train Cherbourg-Paris supprimé : le PS réagit

Les usagers de la SNCF l'ont appris la semaine dernière : le dernier train Cherbourg-Paris, du lundi au vendredi, est supprimé pendant un an.

Dans un communiqué, Laurent Beauvais, président de la région Basse-Normandie, indique : "Au delà de la façon de procéder de la SNCF qui vis à vis de son partenaire, la Région, et surtout de ses usagers est plus que légère".

Stéphane Travert, député PS de la troisième circonscription de la Manche, a lui aussi critiqué la suppression du train. "Si la nécessité des travaux sur les deux tunnels situés sur la ligne Paris-Cherbourg ne font aucun doute, il est regrettable de constater que les usagers pâtissent une nouvelle fois d’un manque d’informations de la SNCF, et soient pénalisés dans leur usage quotidien du train."

Ce nouvel épisode est une nouvelle fois pour les deux politiques l'occasion de réaffirmer la nécessité de créer la Ligne Nouvelle Paris Normandie.


Bonus audio :
Alexandre Dumery, président de l'association des usagers de trains de la ligne Paris-Caen-Cherbourg, n'est pas étonné du manque de communication de la SNCF.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Train Cherbourg-Paris supprimé : le PS réagit