En ce moment : Less than zero - THE WEEKND Ecouter la radio

Flamanville. EPR : des problèmes au niveau du système de pilotage du réacteur

Nucléaire. L'EPR de Flamanville connaît des problèmes au niveau du système de pilotage du réacteur. Mais EDF assure que le calendrier du chantier n'est pas remis en cause. 

Flamanville. EPR : des problèmes au niveau du système de pilotage du réacteur
L'EPR de Flamanville connaît un problème de connexion avec le système de pilotage du réacteur. 

Le chantier de l'EPR de Flamanville connaît des "problèmes de connexion" au niveau du système de pilotage du réacteur, selon EDF, assurant que le calendrier n'est pour autant pas remis en cause.

Deux systèmes de contrôle connaissent "des problèmes de connexion entre le câble et le capteur", selon l'énergéticien, pour qui "il s'agit d'une intervention relativement simple, où il faut reconnecter les bons fils aux bons endroits" a confirmé EDF à l'AFP. Ces difficultés concernent un premier système de mesure, appelé RPN, constitué de quatre capteurs de mesure situés autour de la cuve, qui permet de connaître en continu le niveau et la distribution de puissance le long des assemblages de combustible et autour du cœur, ainsi qu'un deuxième système de mesure interne, appelé RIC, qui permet de mesurer de façon plus précise la répartition de la puissance par insertion temporaire dans le cœur du réacteur de capteurs mobiles à l'intérieur de canaux prévus à cet effet. 

"Ce sujet RIC/RPN est connu et il a été évidemment partagé avec l'autorité de sûreté", a indiqué EDF qui assure que cela "ne remet pas en cause le planning du projet".

Le 13 juin dernier, EDF avait affiché sa "confiance" dans le calendrier de l'EPR de Flamanville, avec un chargement du combustible prévu dans environ un an, tout en reconnaissant disposer de faibles marges.

"Le planning qui nous amène à un chargement du combustible environ dans un an n'est pas un planning avec beaucoup de marge, mais dans lequel nous avons confiance", avait alors déclaré Xavier Ursat, directeur chargé de l'ingénierie et des projets du nouveau nucléaire.

Le chantier a compté de nombreuses difficultés, parmi lesquelles des soudures qui doivent être reprises. Il cumule 11 ans de retard et son coût estimé a grimpé à 12,7 milliards contre 3,3 milliards prévus initialement.

L'État a précisé les contours d'une renationalisation à 100 % d'EDF, première étape d'un vaste chantier, alors que le groupe, surendetté, est confronté à de lourdes charges financières et de vastes chantiers industriels.

Emmanuel Macron a annoncé le lancement d'un programme de six réacteurs nucléaires EPR, voire 14.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
2 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Avatar des commentaires sur La Manche libre
Odi Il y a 4 mois

Mais quand va-t-on comprendre que le nucléaire n'est pas la solution...

Avatar des commentaires sur La Manche libre
thierry78 Il y a 4 mois

Si vous avez une solution je suis preneur.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Flamanville. EPR : des problèmes au niveau du système de pilotage du réacteur