En ce moment : L'intime - Noe Preszow Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Alençon. La nonagénaire qui harcèle ses voisins condamnée à déménager, sous peine de prison

Tribunal. Depuis sept ans, elle fait subir un enfer à ses voisins. Le tribunal interdit à la veille dame de paraître dans son quartier.

Manteau et chapeau noirs, petites lunettes, son sac à main posé devant elle, Jeanine Bacoup, 94 ans, attend d'être jugée. Jeudi 17 mars au tribunal d'Alençon, elle a été condamnée pour le harcèlement de ses voisins, jour et nuit, depuis sept ans.

• Lire aussi. Alençon. Coups de marteau, crachats, injures… À 93 ans, une voisine leur fait vivre un enfer

Une situation insupportable

Lorsque ses voisins ont emménagé dans le quartier de Lancrel, leur calvaire a commencé : elle les a traités de voleurs, violeurs, assassins, a versé du désherbant sur leur pelouse. Mais surtout, toutes les nuits, cette Tatie Danielle frappe le mur qui sépare les deux maisons avec un marteau pour les empêcher de dormir. "La situation est devenue tellement insupportable qu'on a quitté notre maison, on campe chez des amis avec notre petit garçon né en 2020", explique le père de famille, les traits tirés de fatigue, la voix vibrante d'émotion et au bord des larmes. C'est ici l'ultime recours du couple. Car lorsqu'il appelle les policiers, la nonagénaire assume : "C'est parce que le voisin a tué mon petit lapin", ce qui n'est jamais arrivé. Elle l'accuse aussi de venir sonner plusieurs fois toutes les nuits à sa porte… tout comme elle déclare être de la famille de la reine d'Angleterre ou de celle de Gérald Darmanin. Pourtant, les experts estiment qu'il n'y a pas de troubles intellectuels. En revanche, ils qualifient son comportement de paranoïaque.

Un dernier show au tribunal

"Je n'entends rien", répond-elle à chaque question du président de la cour. "Dispositif d'urgence", rétorque celui-ci, qui vient s'installer près de la nonagénaire. Obligée de l'entendre, elle ne peut plus feindre la surdité. Lorsque le magistrat pose des questions embarrassantes sur son comportement, Jeanine Bacoup s'emporte : "Je m'en vais, il n'y a rien à faire avec ces gens. C'est œil pour œil, dent pour dent, j'applique la loi du Talion." Elle se lève, signe un pouvoir à son avocat et quitte le tribunal.

Le procès se poursuit sans elle. "Quelle solution trouver ?", s'interroge le tribunal. "Ce dossier est délirant, à la limite du supportable, c'est un enfer revendiqué, du harcèlement que nous ne souhaitons à personne", plaide Me Guyomard, avocat des parties civiles. "Il faut faire quelque chose, ça doit cesser." La procureur de la République est sur la même lignée : "C'est un mauvais film, elle revendique nuire à son voisinage, ce n'est pas aux victimes de partir." Dans son délibéré, le tribunal interdit à Jeanine Bacoup de paraître rue Laperrière durant les cinq prochaines années. Il reste aux forces de l'ordre à faire respecter cette décision… mais si elle ne l'exécute pas, la nonagénaire encourt sept ans de prison avec sursis.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaire

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Avatar des commentaires sur La Manche libre
Inconnu Il y a 2 ans

Une peine d’éloignement ne servira à rien. Cette personne relève de l’hygiène mentale et seul un internement dans un hôpital spécialisé verra cesser les nuisances que cette malade fait subir à ses voisins.
De nouveau libre dans la rue elle est capable de faire revivre un enfer à ses voisins.
Destruction d’objets à l’extérieur des habitations, dégradations sur véhicules ou risque d’incendie sur leurs biens, cette femme paranoïaque représente un grave danger que les autorités judiciaires ont mal perçu. Il serait temps de prendre une mesure de neutralisation efficace et pérenne.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
La Bresse, dans les Vosges...
La Bresse, dans les Vosges... La Bresse (88250) 0€ Découvrir
Plestin-les-Grèves, département 22 en Bretagne, à St-Efflam, loue meublés...
Plestin-les-Grèves, département 22 en Bretagne, à St-Efflam, loue meublés... Plestin-les-Grèves (22310) 0€ Découvrir
loue maison de pêcheur meublée...
loue maison de pêcheur meublée... Le Tréport (76470) 0€ Découvrir
Charmant et spacieux studio
Charmant et spacieux studio Vence (06140) 770€ Découvrir
Automobile
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch Val-d'Arry (14210) 4 500€ Découvrir
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Bonnes affaires
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL Bruc-sur-Aff (35550) 200€ Découvrir
Perdu pendendif
Perdu pendendif Petit-Couronne (76650) 0€ Découvrir
Vends machine à coudre ancienne à pédale
Vends machine à coudre ancienne à pédale Bonsecours (76240) 50€ Découvrir
Colonne de salle de bain
Colonne de salle de bain Rouen (76000) 120€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Votre horoscope du mardi 18 juin
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Alençon. La nonagénaire qui harcèle ses voisins condamnée à déménager, sous peine de prison