En ce moment : SHIVERS - ED SHEERAN Ecouter la radio

Près de Rouen. Coup de filet anti-drogue : les précisions du procureur de Bobigny

Drogue. Après l'arrestation, vendredi 8 octobre, de 19 personnes dont la maire socialiste de Canteleu Mélanie Boulanger, le procureur a apporté des précisions.

Près de Rouen. Coup de filet anti-drogue : les précisions du procureur de Bobigny
On ne connaît pas pour l'instant le rôle et l'implication de Mélanie Boulanger dans ce dossier. La maire de Canteleu a été placée en garde à vue.

Ce sont finalement 19 personnes qui ont été arrêtées, 15 en Seine-Maritime et quatre en Seine-Saint-Denis, dans le cadre du vaste coup de filet anti-drogue mené vendredi 8 octobre dans l'agglomération de Rouen et en région parisienne. C'est ce qu'a précisé dans la soirée le procureur de Bobigny, Éric Mathais, dans un communiqué de presse.

Quinze kilos d'héroïne saisis

Plusieurs sources policières avaient confirmé, dans la journée, que la maire socialiste de Canteleu, Mélanie Boulanger, avait été placée en garde à vue dans le cadre de cette enquête pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. Le procureur n'a pas confirmé ni démenti cette interpellation, mais précise que des perquisitions réalisées vendredi "ont permis de saisir 15 kg d'héroïne, 25 kg de produit de coupe, des armes à feu et la somme de 375 000 euros". Une source proche du dossier, interrogée par l'AFP, a évoqué des "armes de guerre", des mini pistolets mitrailleurs Uzi.

Selon le procureur de Bobigny, les personnes ont été interpellées et placées en garde à vue "sur commission rogatoire d'un juge d'instruction de Bobigny, saisi d'une information judiciaire ouverte depuis septembre 2019 des chefs de trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs". Les investigations ont permis "d'identifier plusieurs personnes en lien avec ce trafic" et ont conduit à "programmer une opération simultanée", a détaillé le magistrat.

Des gardes à vues
"susceptibles d'être prolongées"

Les interpellations ont été réalisées par le service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis (SDPJ 93), saisi des investigations, ainsi que par le service de sûreté départementale de la DDSP de Seine-Maritime, selon Éric Mathais.

Le procureur souligne que "les gardes à vue toujours en cours et pouvant aller jusqu'à 96 heures, sont susceptibles d'être prolongées". "Le juge d'instruction décidera à l'issue des suites à donner pour chaque personne", a rappelé Éric Mathais.

Avec AFP

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
1 commentaires

Inconnu10/10/2021 - 08h04

Quid de son mari Nicolas Rouly ? Ancien Président PS éphèmère du département 76. Etonnant qu'il ne fasse aucun commentaire...
Quid de Christophe Bouillon, ancien Maire de Canteleu et député PS de la 5ème circonscription ? Pas de commentaires non plus ?
Quid de Bastien Coriton ? Conseiller général PS et dont l'épouse a été employée et promue à la Mairie de Canteleu ? Pas de commentaires non plus ? Même pas pour défendre une amie ?

Signaler ce commentaire
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Près de Rouen. Coup de filet anti-drogue : les précisions du procureur de Bobigny