En ce moment : REVIVAL (TROY REMIX) - GREGORY PORTER Ecouter la radio

La Hague. Convoi de combustible : une quinzaine de militants réunis

Nucléaire. Une quinzaine de militants se sont réunis mardi 7 septembre, dès 20 heures, pour dénoncer le transport de combustible nucléaire Mox, en direction du Japon depuis Cherbourg.

Publié le 08/09/2021 à 10h15 - Par Marthe Rousseau
La Hague. Convoi de combustible : une quinzaine de militants réunis
Une quinzaine de militants antinucléaire se sont réunis mardi 7 septembre, à partir de 20 heures, à Tourlaville, pour attendre le convoi de combustibles recyclés Mox, qui allait de La Hague à Cherbourg. - Aude Toquet

Ils étaient une quinzaine de membres d'associations et ONG environnementales (Greenpeace, Crilan Crepan-FNE, Acro) à se rassembler à partir de 20 heures, mardi 7 septembre, au rond-point de la Pyrotechnie à Tourlaville, pour dénoncer le transport de combustible recyclé Mox, entre La Hague et Cherbourg, pour un départ prévu ensuite par voie maritime vers le Japon.

"C'est du Mox qui a la particularité de contenir de l'uranium et du plutonium hautement radioactif, extrait des combustibles usés, une matière très dangereuse", souligne Greenpeace. De son côté, l'entreprise Orano La Hague assurait pour ce septième transport vers le Japon (le premier date de 1999) : "les meilleurs résultats en termes de sûreté et de sécurité".

C'est seulement vers 3 heures du matin que le convoi de deux camions, encadré de motos et véhicules de police ainsi que de policiers à pied, a traversé le rond-point de la Pyrotechnie à Tourlaville.

Avec AFP

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
La Hague. Convoi de combustible : une quinzaine de militants réunis