En ce moment : A LA VIE QU'ON MENE - JEREMY FREROT Ecouter la radio

Le Havre. Violences contre deux policiers : "Nous sommes inquiets"

Mercredi 15 janvier, des manifestants ont tenté de pénétrer dans la CCI du Havre, armés de pétards et de fumigènes.

Le Havre. Violences contre deux policiers : "Nous sommes inquiets"
Une manifestation, le mercredi 15 janvier, devant la CCI du Havre, a mal tourné. Deux policiers ont été blessés. - Joris Marin

"Nous sommes inquiets. D'une part, parce qu'il y a beaucoup de fatigue chez les fonctionnaires de police : depuis trois ans, ils ont très peu de jours de repos. Et d'autre part, on a peur que le mouvement contre la réforme des retraites, qui dure dans le temps, se radicalise et devienne de plus en plus violent. La situation reste très très tendue." Réaction du brigadier de police Fouchaux, délégué local du syndicat Alliance Police Nationale au Havre.

La manifestation dégénère

Le mercredi 15 janvier, vers 18 heures, une manifestation contre la réforme des retraites a mal tourné à la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Havre. Environ 150 personnes, principalement des dockers, avaient fait le déplacement pour essayer d'entrer dans l'enceinte, protégée par les forces de l'ordre, et perturber une cérémonie de vœux. Des pétards et des fumigènes ont été jetés à l'intérieur de l'édifice. Un policier, un père de famille d'une quarantaine d'années, a été gravement blessé à la main droite après avoir ramassé une grenade artisanale jetée par des manifestants, d'après nos sources. Selon le ministère de l'Intérieur, le commissaire n'a pas ramassé le pétard à la main, mais c'est l'engin qui l'a atteint à la main, lui arrachant un doigt. Un autre fonctionnaire de police a perdu connaissance. Il a été plus légèrement blessé. Une enquête a été ouverte pour violences volontaires envers personnes dépositaires de l'autorité publique avec armes.

Une plainte déposée

À la suite de ce rassemblement devant les locaux de la CCI Seine Estuaire, la cérémonie des vœux a été annulée, pour des raisons de sécurité. Dans un communiqué publié le jeudi 16 janvier, la Chambre de Commerce et d'Industrie déclare : " Nous condamnons avec la plus grande fermeté les actes de violence d'hier soir [mercredi 15 janvier, NDLR]. Les personnes rassemblées devant les locaux de la CCI étaient là avec une volonté manifeste de casser et de dégrader un bâtiment public en intimidant nos collaborateurs et les chefs d'entreprises présents. Une plainte sera déposée cet après-midi même, afin que les auteurs de ces faits puissent être identifiés, poursuivis et condamnés. Ces débordements intolérables entachent durablement l'image de notre ville et de notre territoire dans la compétition économique internationale. Ces actions viennent ruiner, en quelques jours, des années de travail de nombreux acteurs publics et privés qui œuvrent pour améliorer l'attractivité de notre agglomération et font peser un risque considérable sur l'emploi dans notre bassin économique."

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le Havre. Violences contre deux policiers : "Nous sommes inquiets"