En ce moment : EASY ON ME - ADELE Ecouter la radio

Rouen. Jeune immolé à Lyon : les étudiants dénoncent la précarité

Une vingtaine d'étudiants se sont rassemblés devant le siège du CROUS, à Rouen (Seine-Maritime), mardi 12 novembre 2019 à la mi-journée. Ils dénoncent la précarité après qu'un jeune étudiant s'est immolé par le feu à Lyon, vendredi dernier.

Rouen. Jeune immolé à Lyon : les étudiants dénoncent la précarité
Une vingtaine d'étudiants se sont rassemblés devant le siège du CROUS à Rouen (Seine-Maritime) mardi 12 novembre 2019. - Pierre Durand-Gratian

"Aujourd'hui, je vais commettre l'irréparable." C'est le message qu'a laissé le jeune étudiant de 22 ans avant de s'immoler par le feu à Lyon, devant le CROUS. Un message politique sur la précarité dans le monde étudiant qui a donné lieu à des mobilisations partout en France, mardi 12 novembre 2019, alors qu'il est encore entre la vie et la mort.

À Rouen (Seine-Maritime), une vingtaine d'étudiants accompagnée de représentants syndicaux ou du Droit au logement, se sont rassemblés devant le CROUS, quartier Saint-Sever. "Ce qui s'est passé n'est pas anodin, lance Mathias Le Corre, étudiant en sociologie. On est là pour alerter sur des meilleures conditions de vie et d'études parce que sur les facs aujourd'hui, c'est un massacre".

Louise Bellevin, étudiante en licence d'anglais abonde. "On n'arrive pas à la fin du mois, des fois, on n'arrive même pas à régler le loyer. Les transports restent aussi très chers."

Écoutez les réactions de ces quelques étudiants :

Les étudiants mobilisés

Rendez-vous le 5 décembre

Tous sont marqués par le geste de l'étudiant à Lyon et souhaitent, a minima, qu'il permette de ramener la question de la précarité étudiante dans le débat public. "Un étudiant sur deux doit se salarier à un moment pour payer ses études", affirme Enzo Chassonery de la Fédération syndicale étudiante. 40 à 50 % des étudiants salariés vont rater une année." Et le représentant syndical de dérouler ce qui va mal dans la région, évoquant notamment la fusion des CROUS de Haute et de Basse-Normandie qui a provoqué "un nivellement par le bas" des aides et des loyers.

Il donne d'ores et déjà rendez-vous pour la journée du jeudi 5 décembre 2019, espérant que les étudiants se joindront au mouvement national des cheminots, de la RATP et des transporteurs routiers notamment.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Jeune immolé à Lyon : les étudiants dénoncent la précarité