En ce moment : TU TROUVERAS - NATACHA ST-PIER Ecouter la radio

Bolbec. Mieux détecter les marnières

Élisabeth Borne, la ministre de la transition écologique, a pris en ce mois d'octobre 2019 des engagements sur la problématique des marnières. Stéphanie Kerbarh, la députée seinomarine, avait interpellé le Conseil général de l'environnement et du développement durable sur ce sujet.

Publié le 17/10/2019 à 10h10 - Par Gilles Anthoine
Bolbec. Mieux détecter les marnières
Objectif du gouvernement : mieux détecter et mieux dédommager. Illustration - Pixabay

Dans un communiqué du mercredi 16 octobre 2019, Stéphanie Kerbarh, la députée seinomarine La République en marche (Fécamp, Bolbec, Étretat), se félicite qu'Élisabeth Borne, la ministre de la transition écologique et solidaire, a pris trois engagements sur la problématique des marnières en Normandie. La députée s'intéresse particulièrement à ce sujet, le Pays de Caux étant particulièrement concerné par les marnières. Stéphanie Kerbarh avait interpellé le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) en septembre 2018.

Mieux dédommager

Le CGEDD a rendu son rapport sur la gestion du risque des marnières en Normandie en cette fin 2019 et le gouvernement s'est donc engagé sur trois points.

  • L'amélioration des méthodes de détection des marnières. Ce travail se fera en collaboration avec les opérateurs de l'État : l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), le Centre d'études et d'expertises sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) et le Bureau de recherches géologiques et minières (Brgm) ;
  • La poursuite de l'optimisation des bases de données et de gestion de l'inventaire ;
  • Une étude sur l'augmentation du taux de subventions. Il s'agit du taux de subvention concernant les opérations de reconnaissance et de travaux de comblement ou de traitement des cavités (fonds de prévention des risques naturels majeurs, dit fonds Barnier). Cette étude, en partenariat avec le ministère de l'économie, sera réalisée d'ici fin 2020 et aura pour objectif d'évaluer le risque d'un usage "déraisonnable et intempestif" de ce nouveau taux.

Actuellement, le fonds Barnier rembourse à hauteur de 30 %. Le département de Seine-Maritime a également mis en place des aides financières.

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Bolbec. Mieux détecter les marnières