En ce moment : CASTLES - FREYA RIDINGS Ecouter la radio

Rouen. Lubrizol : l'image de Rouen durablement impactée ?

Près d'une semaine après l'incendie qui a touché le site de Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), les professionnels du tourisme craignent les conséquences immédiates et sur le long terme pour leur activité.

Rouen. Lubrizol : l'image de Rouen durablement impactée ?
La question de l'influence du drame sur la fréquentation touristique se pose déjà. - Aurélien Delavaud

Le jeudi 26 septembre 2019 a été catastrophique pour les professionnels du tourisme à Rouen (Seine-Maritime). Un "jeudi noir", qui n'a jamais aussi bien porté son nom, alors que le panache de fumée survolait le centre-ville vers les plateaux nord. L'office de tourisme, lui, a gardé portes closes, faute de consignes données par la Métropole.

"Le vendredi, le samedi et le dimanche ont été très durs, précise le président de Rouen tourisme et congrès, Laurent Bonnaterre, avec -35 % de visiteurs à l'office de tourisme". Il y a eu aussi entre -15 et -35 % de fréquentation dans les hôtels et la restauration avec quelques annulations. Laurent Bonnaterre assure que les choses revenaient quasi à la normale lundi et mardi, avec toutefois quelques nuances, en fonction des lieux où sont implantés les professionnels. "Les restaurateurs des quais sont durement touchés avec des odeurs très persistantes", précise-t-il.

Reste la question de l'impact sur le long terme.

La loupe médiatique

"En termes de retombées médiatiques, Lubrizol, c'est déjà plus de 10 fois l'Armada", souligne le président de l'office de tourisme. Un effet loupe, aggravé "par les fake", qui n'est "jamais agréable" mais "on n'est pas du tout déprimé".

Il assure qu'ils continueront à mettre en avant les atouts du territoire, quitte à prévoir de la communication supplémentaire avec la Métropole, notamment.

Laurent Bonnaterre

Des contacts ont aussi été pris avec l'ancien directeur de l'office de tourisme de Toulouse, en poste au moment de la catastrophe d'AZF en 2001. "Il nous a dit qu'il avait mis un an à redresser la situation, ce qui paraît beaucoup, mais pas tant que ça", relativise Laurent Bonnaterre. La saison touristique étant terminée pour la région de Rouen, le vrai rendez-vous sera celui du printemps prochain, pour réellement évaluer les conséquences de l'incendie de Lubrizol sur le tourisme.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Lubrizol : l'image de Rouen durablement impactée ?