En ce moment : OU JE VAIS - AMEL BENT, VITAA, CAMELIA JORDANA Ecouter la radio

Caen. Jacques Chirac : "Une force de la nature" pour René Garrec

L'ancien président de la Région Basse-Normandie, René Garrec, a bien connu Jacques Chirarc. Il l'a, au cours de sa vie, plusieurs fois "conseillé".

Publié le 26/09/2019 à 13h58
Caen. Jacques Chirac :
René Garrec chez lui, ici en 2016. - Floriane Bléas

Il était son aîné dans la vie. De deux ans. En politique, Jacques Chirac était plutôt un acolyte de René Garrec, président du Conseil régional de Basse-Normandie de 1986 à 2004. Ni trop loin, ni trop proche. Giscardien dans l'âme, celui qui a aussi été tour à tour député, conseiller général et régional puis sénateur, admirait l'ancien président de la République, un homme au charisme sans faille.

En 2016, il avait accepté d'en témoigner à Tendance Ouest.

"C'est une force de la nature. J'ai toujours été sidéré par son punch, sa tonicité et sa façon d'être tout simplement… Il vous prenait par l'épaule, vous tutoyait." Et dès lors première rencontre, à la fin des années 80, René Garrec n'a pas de doute sur l'homme. "Il avait déjà la stature d'un homme d'État."

"Je lui ai dit : commence au Mont Saint-Michel"

L'ancien élu, 85 ans dans quelques semaines, se souvient de deux de ses rencontres avec Jacques Chirac. La première lorsqu'Édouard Balladur était donné gagnant pour la présidentielle de 1995. "Il m'a invité à déjeuner. Seul. Et m'a demandé : toi, qu'est-ce que tu ferais ? Je lui ai dit d'appeler Valéry Giscard d'Estaing, de mettre de côté leurs différends, et de lui demander son appui." Giscard l'a soutenu. Chirac a été élu.

Candidat à sa propre succession en 2002, le chef de l'État s'interroge ensuite sur la façon de lancer sa campagne. Et consulte à nouveau René Garrec. "Je lui ai dit : commence au Mont Saint-Michel, c'est un haut lieu de l'esprit. Connu dans le monde entier." Et pour la seconde fois, Jacques Chirac écoute l'ancien président de région. Et donne le coup d'envoi de sa réélection au pied de la Merveille.

Mais au-delà des appuis et des signes, c'est pour l'ex président bas-normand la simplicité de Jacques Chirarc qui a été sa meilleure alliée. "Le monde agricole ne jurait que par lui", se souvient-il, notamment lors de différents salons de l'agriculture à Paris où les deux hommes se rencontraient parfois. "Les gens venaient l'embrasser, lui serrer la main." Une scène devenue rarissime pour un président de la république française.

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Jacques Chirac : "Une force de la nature" pour René Garrec