En ce moment : DUSTY MEN - SAULE Ecouter la radio

Saint-Lô. Incendie au Haras national de Saint-Lô : le douloureux réveil

Après le violent incendie qui l'a touché, le Haras national de Saint-Lô (Manche) s'est réveillé dans la douleur, vendredi 12 juillet 2019.

Saint-Lô. Incendie au Haras national de Saint-Lô : le douloureux réveil
La charpente de l'écurie numéro 4 en partie détruite - Mathieu Lepeigné

C'est sous un ciel pluvieux et dans la douleur que s'est réveillé le Haras national de Saint-Lô (Manche), vendredi 12 juillet 2019. Quelques heures plus tôt, le site était touché par un violent incendie.

    • Lire aussi. Le haras national de Saint-Lô en proie aux flammes

Les dégâts provoqués par les flammes sont impressionnants. La charpente de l'écurie numéro 3 a totalement disparu.

En face de l'écurie 3, les pompiers veillent à ce que les flammes ne reprennent pas en hydratant le bois. - Mathieu Lepeigné

 À côté, la charpente de l'écurie numéro 4 n'est que partiellement détruite.

    • Lire aussi. Haras de Saint-Lô : ce que l'on sait de l'origine de l'incendie

L'heure est maintenant à l'enquête, pour déterminer les circonstances dans lesquelles l'incendie a pu se déclarer mais aussi à l'estimation des dégâts. Jusqu'à nouvel ordre, le site est fermé au public.

Selon un communiqué de presse commun du Pôle Hippique et des collectivités membres, l'organisation du Normandie Horse Show prévu du 5 au 11 août n'est pas remise en cause. 

Galerie photos
Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Lô. Incendie au Haras national de Saint-Lô : le douloureux réveil