En ce moment : CASTLES - FREYA RIDINGS Ecouter la radio

Condé-sur-Sarthe. Agression à Condé/Sarthe : la Ministre de la Justice auditionnée à l'Assemblée nationale

La Ministre de la Justice, garde des Sceaux, Nicole Belloubet, a été auditionnée par la Commission des lois de l'Assemblée nationale, mardi après-midi 30 avril 2019, suite à l'agression de 2 surveillants pénitentiaires qui avaient été poignardés par un détenu radicalisé et par sa compagne, dans une unité de vie familiale, le 5 mars précédent.

Condé-sur-Sarthe. Agression à Condé/Sarthe : la Ministre de la Justice auditionnée à l'Assemblée nationale
Nicole Belloubet auditionnée à l'Assemblée nationale, suite à l'agression de 2 surveillants au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe, près d'Alençon. - Captation de Public Sénat.

Nicole Belloubet a été auditionnée par la commission des lois de l'Assemblée nationale, mardi après-midi 30 avril 2019, suite à la très violente agression dont avait été victimes 2 surveillants, par un détenu radicalisé et par sa compagne, en Unité de Vie Familiale (UVF), le 5 mars 2019.

En tirer les leçons

La Ministre est tout d'abord revenue sur le rapport de l'inspection générale pénitentiaire et à ses préconisations sur la sécurité passive et active, notamment sur les permis de visite. Elle a aussi souligné les évolutions nécessaires. D'abord au niveau du renseignement pénitentiaire, puis sur les normes professionnelles trop strictes, à améliorer. Par exemple sur les craintes concernant de possibles recours contentieux, suite aux palpations. Il faut clairement établir les règles de ce qui est permis et de ce qui ne l'est pas a notamment expliqué la Ministre, qui a également confirmé une classification des établissements avec des régimes de peines différenciées. Ce dramatique événement nous permet de tirer des leçons a-t-elle conclu.

S'en est suivi une salve de questions par les différents députés de la commission des lois sur la sécurisation des unités de vie familiale, sur la détention de friteuse par certains détenus, sur les palpations, les fouilles, le rôle du chef d ‘établissement ...

Les réponses de la Ministre

Dans ses réponses, la garde des Sceaux a précisé que l'augmentation des crédits de maintenance des établissement permettra la pose de filets anti intrusion aérienne et le renforcement des dispositifs de sécurité. Elle a expliqué que les abords des prisons sont désormais sécurisés grâce aux équipes locales pénitentiaires. Concernant les fouilles des détenus, les circulaires arriveront dans les établissements d'ici fin mai, concernant la fouille de leurs visites, la Ministre a expliqué qu'il était impossible de fouiller toutes les visites dans toutes les prisons, mais que pour les détenus dangereux, oui nous pourrons fouiller et faire passer les visites sous des portiques qui ont été commandés par la Direction de l'Administration Pénitentiaire. Concernant la sécurité des surveillants, seules les unités de quartiers sécurisés sont dotés de tenues pare-coups, mais tous les surveillants vont être dotés de tenues pare-lames. Elles arriveront à Condé d'ici la fin du mois de mai. Enfin, concernant le rôle du chef d'établissement, il lui appartient de déterminer la nature du contrôle de l'accès, mais aussi d'adapter la règle d'accès aux UVF en fonction du profil et du comportement de chaque détenu. La Ministre qui a insisté sur la nécessaire clarification des règles.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Condé-sur-Sarthe. Agression à Condé/Sarthe : la Ministre de la Justice auditionnée à l'Assemblée nationale