En ce moment : DERRIERE LE BROUILLARD (AVEC LOUANE) - GRAND CORPS MALADE Ecouter la radio

Rouen. Pour faire place nette, la fourrière de Rouen va traverser la Seine

Poussée de son emplacement actuel par l'écoquartier Flaubert, la fourrière municipale de Rouen (Seine-Maritime) devrait occuper de nouveaux quartiers d'ici l'année 2020.

Rouen. Pour faire place nette, la fourrière de Rouen va traverser la Seine
Le site idéal pour accueillir la future fourrière de Rouen n'a pas été facile à trouver. Ce sera finalement sur les quais de la rive droite, près d'Amfreville-la-Mivoie. - Aurélien Delavaud

Dans le décor méticuleusement pensé du futur éco-quartier Flaubert de Rouen (Seine-Maritime), les grillages, les barbelés et même les quelques carcasses calcinées de la fourrière ne seraient pas du plus bel effet. Une problématique qui a été anticipée par les élus, à la recherche depuis quelques années déjà du site idéal pour accueillir ce service municipal. Après une piste à la limite de Déville-lès-Rouen, c'est finalement aux abords d'Amfreville-la-Mivoie que le projet devrait voir le jour.

Une grande partie de ce terrain situé en bord de Seine devrait accueillir la fourrière. - Google Streetview

Une installation pérenne

La cible ? Un terrain inutilisé depuis la destruction de l'ancienne usine d'incinération des déchets, sur la rive droite, en face de la pointe de l'Île Lacroix. Suffisamment grand et dépollué, le site coche toutes les conditions voulues par la Ville : "On parle d'une superficie de 7500 à 8000m², il doit être clos, avec une capacité de 350 places et environ 130m² de bureaux pour l'accueil du public et les agents", détaille Christine Rambaud, adjointe à l'urbanisme et présidente de la Société publique locale Rouen Normandie stationnement. Dans ses propositions, le maître d'œuvre qui devrait être sélectionné dans quelques semaines devra intégrer plusieurs espaces pour les différentes activités de la fourrière : les stationnements gênants, les immobilisations administratives, les épaves…

Pour le moment, la fourrière est encore sur la rive gauche, à l'endroit où l'écoquartier Flaubert va venir s'implanter. - Aurélien Delavaud

Quitte à déménager ce service "indispensable", Christine Rambaud tient à ce qu'il puisse s'installer de façon pérenne. Notamment en s'intégrant dans le paysage pour les promeneurs de l'Ile Lacroix ou les riverains sur les hauteurs de ce quartier. Mais aussi en envisageant l'installation "d'une centrale photovoltaïque, avec des panneaux, pour alimenter la fourrière voire revendre un peu d'électricité. Mais il faut vérifier si c'est possible", précise l'élue.

Après des travaux qui pourraient être assez courts, la nouvelle fourrière pourrait être opérationnelle pour la mi-2020, moyennant 1 340 000€ d'investissements, hors taxes.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Pour faire place nette, la fourrière de Rouen va traverser la Seine