En ce moment : TALKIN' 'BOUT A REVOLUTION - TRACY CHAPMAN Ecouter la radio

Rouen. Un détenu met le feu à sa cellule à la maison d'arrêt de Rouen

Le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) a jugé, vendredi 20 juillet 2018, un individu accusé de dégradations de bien public par incendie volontaire ainsi que de menaces et outrages.

Rouen. Un détenu met le feu à sa cellule à la maison d'arrêt de Rouen
Le prévenu a écopé de trois mois de prison ferme pour avoir mis le feu à sa cellule. - Patrick Joliff

Détenu à la maison d'arrêt de Rouen (Seine-Maritime), Icham Elhouachami, 33 ans, attire l'attention d'un surveillant pénitentiaire. Ce dernier sent une odeur de brûlé qui semble émaner de la cellule du détenu. Le surveillant ouvre la porte de la cellule, d'épaisses fumées s'en dégagent, les draps et le matelas sont en feu.

Le prévenu est extrait non sans mal car il est passablement agité et profère des menaces et outrages à l'encontre du personnel pénitentiaire. Il est placé sous bonne surveillance à l'isolement tandis que le personnel s'active à circonscrire l'incendie. Puis le détenu est dirigé vers le cabinet du médecin de la maison d'arrêt pour vérifier toute intoxication due à la nocivité des fumées. Le mis en cause est indemne. Son casier judiciaire mentionne déjà 18 mentions pour faits similaires.

"Je n'étais pas bien"

L'administration pénitentiaire décide de sanctionner le prévenu en le maintenant à l'isolement pendant deux jours. Auditionné quant à son geste, il demeure énervé en évoquant les conséquences de son dossier pénal qui lui a valu la condamnation pour laquelle il est emprisonné aujourd'hui. "Je n'étais pas bien", dit-il devant le juge.

La maison d'arrêt, qui se porte partie civile dans ce dossier, admet avoir dû supporter le coût de la remise en état de la cellule, qui s'élève à quelques centaines d'euros. Aujourd'hui, la cellule est de nouveau habitable. Pour le Procureur de la République, "la faute est grave par sa dangerosité", et la défense affirme "beaucoup d'éléments personnels ont malmené la vie du prévenu". Après délibération, le tribunal le condamne à trois mois de prison ferme et prononce un mandat de dépôt à son encontre.

Recevez l'actualité gratuitement
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Un détenu met le feu à sa cellule à la maison d'arrêt de Rouen