Mandat d'arrêt contre l'ancien normand Fabien Clain, voix de Daech

Un mandat d'arrêt international a été émis fin juin 2018 à l'encontre de Fabien et Jean-Michel Clain, qui ont vécu à Alençon (Orne). Ces figures du djihadisme français avaient prêté leurs voix à l'Etat Islamique pour revendiquer les attentas du 13 Novembre 2015.

Mandat d'arrêt contre l'ancien normand Fabien Clain, voix de Daech

Les voix des frères Clain avaient été rapidement identifiées dans la revendication du groupe Etat islamique des attentats commis à Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015. © Patrick Kovarik - AFP

Par Célia Caradec

Les juges d'instruction antiterroristes chargés de l'enquête sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis ont délivré fin juin 2018 des mandats d'arrêt internationaux à l'encontre de Fabien et Jean-Michel Clain. Les magistrats l'ont indiqué lundi 9 juillet 2018 lors d'une réunion des rescapés et proches des victimes des attaques. La délivrance de ces mandats signifie que les juges réclament leur audition, en vue de leur mise en examen dans le dossier.

La voix des enregistrements

Fabien Clain avait été rapidement identifié comme la voix du message sonore de Daech diffusé au lendemain des attentats perpétrées par trois commandos d'hommes revenus de Syrie. Son frère, Jean-Michel, a été identifié dans les Anasheeds -chants religieux- de l'enregistrement. Vétérans du jihad, ils sont dans le viseur des services antiterroristes depuis des années et se trouvent toujours probablement en Syrie, selon les enquêteurs.

Ces deux hommes ont vécu à Alençon pendant leur enfance et leur adolescence. Fabien Clain y était retourné, en 2012, pour s'installer dans le quartier Perseigne. Son nom apparaissait encore sur la boîte aux lettres plusieurs jours après les attentats de Paris.

TOP ACTU

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES