Maromme : 118 emplois supprimés à Novandie, spécialiste des yaourts

Un plan de sauvegarde de l'emploi a été annoncé au sein de l'entreprise Novandie, basée à Maromme (Seine-Maritime). 118 emplois vont être supprimés dans l'usine, spécialisée dans la fabrication de yaourts, et le siège social.

Maromme : 118 emplois supprimés à Novandie, spécialiste des yaourts

Les représentants syndicaux de l'usine Novandie annoncent une "riposte" après l'annonce du plan de sauvegarde de l'emploi.

Par Amaury Tremblay

À Maromme (Seine-Maritime), les 190 employés de l'entreprise Novandie, devenue Andros ultra frais, ont appris, jeudi 28 juin 2018, la mise en place d'un plan de sauvegarde de l'emploi. 118 postes vont être supprimés sur le site : 62 au sein de l'usine et 56 dans le siège social. L'usine de Savigné-l'Évêque (Sarthe) est aussi touchée par ce plan (avec 62 postes supprimés).

Il s'agit de postes en CDI, et les "CDD et les intérimaires devraient aussi disparaître", explique Jean-Claude Amand, délégué CFDT (le syndicat majoritaire) au sein de l'usine qui rappelle qu'en 1988 il y avait 500 salariés sur place.

Un "choc violent"

"C'est un choc violent, confie Marie Line Dieulois, déléguée CFDT au siège social, il y a beaucoup d'interrogations pour ceux qui restent et ceux qui partent." Même si le personnel "s'attendait à cette annonce", ajoute Jean-Claude Amand, puisqu'un juriste est arrivé à Maromme pour les 18 prochains mois.

La direction de Novandie n'a souhaité réagir que par un communiqué transmis à la presse. Elle explique que ce plan "s'imposait comme inévitable" à la suite d'un "contexte de forte baisse de consommation de produits laitiers qui a conduit à des pertes financières importantes pour l'entreprise".

Une riposte des salariés

Cette situation est reconnue par les salariés de Maromme, mais "Andros, qui est notre actionnaire, est une entreprise extrêmement florissante qui gagne de l'argent", pointe Jean-Claude Amand. Il met aussi en cause les actionnaires du groupe Andros "qui s'enrichissent d'année en année" et des erreurs dans la stratégie menée par l'entreprise.

0:00
0:00

Les salariés de Novandie à Maromme souhaitent "une forte riposte" au plan annoncé par la direction. Tandis que celle-ci souhaite que la procédure se déroule "de la meilleure manière possible en privilégiant les mesures de reclassement interne".

TOP ACTU

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES