Coupe du monde : un Caennais raconte "l'ambiance exceptionnelle" en Russie

Tom Courtois, Caennais et grand supporter des Bleus est parti en Russie pour assister à deux matchs de l'équipe de France. Il raconte l'ambiance sur place.

Coupe du monde : un Caennais raconte "l'ambiance exceptionnelle" en Russie

Tom Courtois, supporter Caennais, à Kazan, lors du match contre l'Argentine. © Tom Courtois

Par Margaux Rousset

Il a foulé le sol russe dimanche 24 juin 2018. Le maillot d'Antoine Griezmann sur le dos, le Caennais Tom Courtois, affiche clairement la couleur. Parti tout seul, il a rejoint sur place un groupe de supporters qu'il connaissait déjà. "Dès que j'ai vu les tirages des phases de poules, j'ai eu envie d'aller à Moscou".

Comme beaucoup, il s'est ennuyé devant le dernier match de poule, France-Danemark, avant de vibrer comme des millions de supporters devant le match des huitièmes de finale contre l'Argentine. "L'ambiance était magnifique. Avant le match, tous les Français se sont retrouvés dans une 'Casa Bleues', c'est un lieu de rassemblement pour les supporters organisé par la Fédération Française de Football, et on a fait le déplacement ensemble jusqu'au stade de Kazan".

Maillot d'Antoine Griezmann sur le dos, il affiche clairement la couleur. - Tom Courtois

En Russie, tout s'articule autour de la Coupe du monde

Pendant le match, Tom et les autres supporters avaient clairement l'impression de jouer à l'extérieur tant les fans Argentins donnaient de la voix. "30 000 Argentins pour seulement 3 000 Français…". Et après les deux buts de Kilian Mbappé, "les chants français se sont fait entendre et l'ambiance redevenue exceptionnelle".

La bonne ambiance règne dans les rues. - Tom Courtois

Et au sortir des matchs, la ferveur se sent également dans les différentes villes. "On a l'impression qu'à chaque match, que ça soit le Japon, le Sénégal ou n'importe quelle autre équipe, les gens arrêtent de faire ce qu'ils étaient en train de faire et se mettent à regarder les matchs dans des bars, dans des fans zones. Tout le monde se regroupe entre amis, entre supporters, même des gens qui ne se connaissent pas. Tout s'articule autour de cette Coupe du monde".

Tom a pris, à contrecœur, le chemin du retour en France mais il l'affirme : "si la France atteint la finale, je prends mes billets d'avion pour y retourner". On ne lui souhaite que ça.

Galerie photos

TOP ACTU

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES