En ce moment : LA QUETE - ORELSAN Ecouter la radio

Petit-Couronne. Des déchets relâchés dans la Seine pour une expérience scientifique

200 déchets ont été relâchés dans la Seine, vendredi 23 mars 2018, au niveau du bac de Petit-Couronne (Seine-Maritime). Il s'agit pour les scientifiques de comprendre comment ces déchets se comportent dans le fleuve et de les suivre grâce à des balises GPS.

Petit-Couronne. Des déchets relâchés dans la Seine pour une expérience scientifique
200 déchets, et des balises GPS, ont été lâchés dans la Seine, vendredi 23 mars 2018, à partir du bac de Petit-Couronne (Seine-Maritime). - Amaury Tremblay

C'est une opération inédite en France. Des déchets ont été relâchés volontairement dans la Seine, vendredi 23 mars 2018, au niveau du bac de Petit-Couronne (Seine-Maritime). Il s'agit de bouteilles, de bidons ou même de tuyaux d'arrosage. "Ces 200 déchets ont été auparavant récupérés le long des berges de la Seine, nous n'ajoutons pas de pollution dans le fleuve", précise Johnny Gasperi, enseignant-chercheur au Laboratoire environnement eau et systèmes urbains qui participe à cette expérience.

Bouteilles, flacons et bidons en plastique ont été marqués par les scientifiques avec de la peinture et des coordonnées. - Amaury Tremblay

C'est un chantier d'insertion, mené sur les berges de Seine, qui a contribué à cette collecte des déchets. "Nous les avons récupérés sur différents sites puis remis aux chercheurs", explique Brigitte Viault, technicienne à la direction de l'environnement au Conseil départemental de Seine-Maritime.

Des déchets suivis

Cette opération scientifique a été commandée par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Il s'agit "de quantifier les flux de déchets plastiques qui transitent dans la Seine", affirme Cédric Fisson, chargé de mission au Groupement d'intérêt public Seine aval, "ce qui n'est pas possible aujourd'hui".

Le Département de Seine-Maritime, le Groupement d'intérêt public Seine-aval et le Laboratoire environnement eau et systèmes urbains sont associés dans ce projet. - Amaury Tremblay

Les scientifiques ont donc choisi de marquer les 200 déchets avec de la peinture fluo et en y ajoutant une bague qui comporte toutes les informations pour signaler sa découverte. "Des GPS ont aussi été largués en même temps pour faire une estimation du pourcentage des déchets qui s'échouent sur les berges ou qui dérivent, poursuit Johnny Gasperi. Nous aurons des positions GPS toutes les deux heures, sachant que les batteries ont une autonomie de trois à quatre mois."

Johnny Gasperi

Concernant les déchets, les promeneurs et les associations qui entretiennent les berges vont être mis à contribution. "Avec les informations marquées sur les déchets, ils pourront les transmettre à nos services pour que l'on connaisse leur localisation", ajoute Johnny Gasperi. Si c'est votre cas, rendez-vous sur le site du Groupement d'intérêt public Seine aval ou en téléchargeant l'application Hoali sur votre smartphone.

BONUS AUDIO - Écoutez le reportage de Tendance Ouest :

Le reportage de Tendance Ouest

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Petit-Couronne. Des déchets relâchés dans la Seine pour une expérience scientifique