Piégés par la montée des eaux en Normandie : le témoignage des rescapés

Il s'en est fallu de peu pour que les secours ne parviennent à sauver, mercredi 7 mars 2018, un couple piégé par la montée des eaux à Géfosse Fontenay, près de Grandcamp-Maisy (Calvados). Les rescapés ont choisi de témoigner.

Piégés par la montée des eaux en Normandie : le témoignage des rescapés

Il s'en est fallu de peu pour que les secours ne puissent plus les sauver, mercredi 7 mars 2018, à Géfosse Fontenay près de Grandcamp-Maisy (Calvados).

Par Floriane Bléas

Mercredi 7 mars 2018 vers 22 h 15, un couple de jeunes gens âgés de 20 et 21 ans a été secouru in extremis à Géfosse Fontenay dans le Bessin (Calvados). "Voué à une mort certaine", selon les pompiers, le couple s'était fait piéger par la montée des eaux dans un parc à huîtres. Vendredi 9 mars 2018, il a décidé de témoigner.

    • Lire aussi. Sauvés de la noyade dans une eau à 7° sur une plage de Normandie

"La mer était loin, il faisait nuit, nous parlions… (...) Et là, de l'eau.. à droite, à gauche. Nous nous sommes mis à courir, mais aucune issue, nous étions encerclés par la mer.", raconte le couple. Dans la panique, l'eau aux chevilles, les jeunes gens ont heureusement le réflexe de composer le 18 afin de prévenir les secours qui tentent, tant bien que mal, de les géolocaliser.

De l'eau jusqu'aux épaules

"Chose faite, ils savaient où nous étions.", poursuit le couple qui se sert de ses téléphones portables pour émettre un signal lumineux et guider sapeurs-pompiers et gendarmes mais aussi les bénévoles de la SNSM et l'hélicoptère Caïman de la Marine nationale. "Les pompiers venaient vers nous, nous leur crions que nous étions là. Le sens du vent nous permettait de les entendre, mais eux ne nous entendaient pas."

    • Lire aussi. Sauvetage en mer : les isolements par la marée en forte augmentation en Normandie

Quarante-cinq minutes après l'alerte, et alors qu'ils ont de l'eau jusqu'aux épaules, les jeunes gens ont finalement été secourus, hélitreuillés.

"Cette opération sans conséquence malheureuse est l'occasion de rappeler que la mer est dangereuse, surtout lors de forts coefficients de marées", indique la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES

Lire 1 commentaire
  • PIQUET dit:

    Le 09/03/2018 à 15h34

    On peut se demander ce qu'il faisait à cette heure la, en pleine mer, autour des parcs à huitres......