[Théâtre] Quand le ring devient scène à Duclair

[Théâtre] Quand le ring devient scène à Duclair

Mathieu Létuvé met en scène le récit d'un écorché qui a trouvé par la boxe sa voie de rédemption. © Leclerc et Cielat

Le
Par : Elodie Laval

Mathieu Létuvé de la compagnie Caliband Théâtre s'inspire de l'autobiographie du boxeur Jake LaMotta dit "Raging bull" pour cette pièce présentée au Théâtre en Seine de Duclair (Seine-Maritime) le vendredi 9 février 2018.

Mathieu Létuvé est le responsable artistique du Caliband Théâtre depuis 2015, une compagnie rouennaise active depuis 1996. En tant que tel, il oriente la compagnie vers une expression pluridisciplinaire. Raging Bull est le manifeste de cette nouvelle impulsion donnée par Mathieu Létuvé à la Compagnie en 2015. Le metteur en scène qui incarne sur scène Jake LaMotta nous parle de ses choix :

Pourquoi avoir choisi cette forme mixte ?

" J'ai souhaité sortir du champ du théâtre traditionnel au bénéfice d'une forme moderne : un mélange de vidéo, de danse hip-hop et de théâtre. J'avais déjà le dispositif en tête sans avoir encore trouvé le sujet puis il y a eu ma rencontre avec l'autobiographie de Jake LaMotta : ce fut une fulgurance, cette forme s'y prêtait particulièrement. cette mise en scène quasi cinématographique stimule beaucoup les sens et permet de mieux s'imprégner de ce parcours de vie chaotique, d'en partager la tension dramatique intense. La danse a autant de poids que le récit, la vidéo, le dessin ou la bande-son. Ces supports ne viennent pas seulement souligner le propos mais viennent compléter le récit. Tout cela contribue à créer un univers homogène et cette mise en scène permet de transmettre l'émotion de la manière la plus directe qui soit !"

Comment avez-vous réinventé le personnage de Jake ?

" C'est vraiment l'autobiographie qui m'a orienté bien que j'aie recomposé à 50 % ce récit. J'avais connaissance du film éponyme de Scorsese mais finalement ce qui m'a le plus intéressé dans le texte n'apparaissait pas dans le film. Étrangement Scorsese occultait des chapitres majeurs comme le drame de son enfance qui pourtant nous renseigne sur les raisons pour lesquels Jake LaMotta était dans un tel état de rage et d'autodestruction permanent. Il fallait me départir de la façon dont De Niro incarne Jake et il me fallait également trouver un fil conducteur. Naturellement c'est l'événement subi enfant qui va devenir ce fil conducteur".

S'agit-il d'une pièce sur la boxe ?

"Ce n'est pas un spectacle sur la boxe. La boxe est finalement traitée comme une allégorie de la vie avec ses mauvais coups et ses esquives. Le spectacle retranscrit avant tout un parcours de vie : ce qui importe c'est la façon dont son identité va se forger. Jake a toujours eu une image de mauvais garçon, il avait une façon unique d'encaisser toute sa vie. Il va connaître la prison avant de trouver par la boxe le moyen de sa rédemption. Jake est en fait pour moi un personnage véritablement shakespearien.".

Pratique. Vendredi 9 février à 20h. Théâtre en Seine à Duclair. Tarifs 12 à 15€. www.theatreduclair.fr


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques