Contournement Est de Rouen : 2023 ou 2029 ?

Contournement Est de Rouen : 2023 ou 2029 ?

Le projet de contournement est de Rouen est en discussion depuis plus de 40 ans.

Le
Par : Pierre Durand-Gratian

Le Conseil d'orientation des infrastructure (COI), plus communément appelé "commission Duron", a rendu son rapport sur les infrastructures de transports en France. Parmi elles figurent bien le projet de contournement Est de Rouen (Seine-Maritime) qui pourrait être repoussé en fonction du scénario choisi par le gouvernement.

Le rapport de la commission Duron a été présenté dans la semaine au gouvernement. Plusieurs projets sont concernés en Normandie dont celui du contournement Est de Rouen (Seine-Maritime), une liaison entre l'A13 et l'A28. Le rapport propose plusieurs scénarios en fonction de l'argent que l'État sera en mesure d'investir, de 48 milliards à 80 milliards d'euros d'ici 2037.

Dans le premier cas à 48 milliards d'euros, le projet de contournement Est serait reporté de 5 ans avec un financement étalé de 2023 à 2027 pour une mise en service en 2028 ou 2029. Les élus écologistes y voient une petite victoire. "Un observateur attentif aura noté que les financements n'interviendraient qu'après la prochaine élection présidentielle de 2022, ce qui permet de relativiser la nature des engagements", ironisent les élus écologistes parmi lesquels, Laetitia Sanchez, conseillère régionale, Cyrille Moreau, vice-président de la Métropole Rouen Normandie et Jean-Michel Bérégovoy et Françoise Lesconnec, adjoints au maire de Rouen. Ils notent également que le rapport a retenu en partie les arguments des opposants au projet en soulignant que le contournement Est "encouragera un trafic routier émetteur de gaz à effet de serre".

Le rapport reconnaît cependant la nécessité du projet pour "éloigner un trafic important du centre de Rouen".

Le projet de tracé du contournement est de Rouen. - Tendance Ouest

L'État devra trancher

Les deux autres scénarios du rapport de la commission Duron, à 60 ou 80 milliards d'euros, permettraient en revanche de tenir les délais. Le contournement Est pourrait alors être financé pendant ce quinquennat jusqu'en 2022 pour une mise en service d'ici 2023. C'est ce que veut penser Damien Adam, député de Seine-Maritime et fervent défenseur du projet, qui choisit de voir le verre à moitié plein. "Le comité a considéré que la situation actuelle est assez significativement insatisfaisante pour que la poursuite du projet apparaisse opportune", note-t-il. L'élu affirme vouloir s'engager pleinement pour que les dates de réalisations soient respectées et que l'État s'engage dont à injecter davantage d'argent dans le budget de l'Agence de financement des infrastructures de transports en France.

Il faudra néanmoins que le contournement Est puisse dépasser les obstacles légaux qui lui sont opposés, notamment les recours gracieux déposés par les opposants au projet, dont les maires de deux communes de l'agglomération rouennaise, Saint-Étienne-du-Rouvray et Oissel, qui sont sur le tracé de ce contournement.

Galerie photos


1234
Votez pour votre groupe préféré Papillons de Nuit
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques