En ce moment : ET BAM - MENTISSA Ecouter la radio

Condé-sur-Sarthe. Alençon : 9 et 10 mois de prison pour menaces de mort

Deux détenus du centre pénitentiaire de Condé sur Sarthe, près d'Alençon (Orne) ont été condamnés par le tribunal correctionnel d'Alençon, ce jeudi 19 octobre 2017, à des peines de 9 et 10 mois de prison, pour des menaces de mort sur des surveillants de la prison.

Condé-sur-Sarthe. Alençon : 9 et 10 mois de prison pour menaces de mort
Deux détenus du centre pénitentiaire de Condé sur Sarthe (Orne) condamnés à 9 et 10 mois de prison pour menaces de mort. - Eric Mas

Les insultes, agressions et menaces par les détenus sont hélas le quotidien des surveillants du centre pénitentiaire de Condé sur Sarthe, près d'Alençon (Orne). Des menaces de mort ont fait l'objet de plaintes. Le tribunal correctionnel d'Alençon a condamné deux détenus, ce jeudi 19 octobre 2017, à des peines de neuf et dix mois de prison.

Jugement par vidéo

Le premier détenu comparait par vidéo, depuis le centre pénitentiaire. "Lorsque je sortirai de prison, j'irai chez eux et je leur mettrai une balle dans la tête", avait-il déclaré, mimant un tir avec des pistolets, geste qu'il a renouvelé ce jeudi lors de son audition par vidéo, n'hésitant pas à insulter la justice. Il a aussi réitéré ses menaces lors de son procès, expliquant son attitude par le fait qu'une sortie sous escorte à l'occasion du décès de son père n'avait duré que quelques minutes.

Mickaël Gilgenmann, 28 ans, incarcéré depuis ses 17 ans, pas libérable avant 2030, a écopé de 10 mois de prison supplémentaires.

"Ils sont morts"

Hamzaoui Saber, 28 ans, a lui comparu au tribunal, escorté par des policiers armés et casqués. Le Tunisien, interdit de territoire français, incarcéré en quartier disciplinaire, s'était énervé car… son gel douche ne lui avait pas été fourni assez rapidement. "Je vais les tuer, ils sont morts, je sors dans 14 mois, je vais tous les tuer dehors. Ce sera pour de bon. Il y aura des morts à Condé", avait-il entre autres déclaré.

"Je l'ai dit sans intention de la faire", explique le détenu devant le tribunal. Son casier judiciaire avec 11 mentions ne plaide pas en la faveur de celui qui est en prison depuis ses 15 ans. "Mon voeu c'est de retrouver la liberté", explique-t-il aux juges. Le procureur argumente que, "conformément aux décisions du Conseil d'État, sa place n'est pas dans la réinsertion ici en France". Il réclame 3 ans d'interdiction de territoire.

Le tribunal l'a condamné à 9 mois de prison avec mandat de dépôt.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Condé-sur-Sarthe. Alençon : 9 et 10 mois de prison pour menaces de mort