EPR de Flamanville : calendrier "tendu" selon un responsable de la sûreté nucléaire

EPR de Flamanville : calendrier "tendu" selon un responsable de la sûreté nucléaire

Le bâtiment réacteur de l'EPR de Flamanville (Manche).

Le
Par : Célia Caradec

L'EPR de Flamanville 'Manche) devait initialement démarrer en 2012. Ce ne sera finalement pas avant la fin 2018. Et encore, le calendrier serait "tendu" selon un responsable de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN)

"Au vu du planning d'EDF et de ce qui reste à faire, c'est tendu" : ce sont les mots de Thierry Charles, directeur général adjoint en charge de la sûreté à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, l'IRSN, à propos du calendrier du chantier de l'EPR de Flamanville, en construction dans la Manche. EDF prévoit un démarrage du réacteur, c'est-à-dire le premier chargement en combustible, pour la fin 2018. L'EPR ne devrait être connecté au réseau électrique que courant 2019.

Déjà six ans de retard

"Ce n'est jamais un long fleuve tranquille de faire démarrer un nouveau réacteur qui est un peu le premier de son genre, a déclaré le responsable de l'IRSN devant des journalistes, on peut s'attendre à des difficultés pendant les essais".

En construction depuis 2007, l'EPR de Flamanville devait initialement démarrer en 2012. La facture est aujourd'hui estimée à 10,5 milliards d'euros, soit plus de trois fois le montant annoncé au départ.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques