Pompiers : le président du Calvados met les choses au clair

Pompiers : le président du Calvados met les choses au clair

Jean-Léonce Dupont a fait le point sur la situation du Sdis du Calvados. © Maxence Gorréguès

Le
Par : Marie-Charlotte Nouvellon

Alors que les pompiers du Calvados tirent la sonnette d'alarme sur leur situation depuis le départ de leur directeur, Jean-Léonce Dupont, le président du Département, a fait ce jeudi 6 juillet 2017 une mise au point sur la situation.

"Nous rentrons dans une période qui devrait être plus sereine", a assuré Jean-Léonce Dupont. Jeudi 6 juillet 2017, le président du Département a tenu à faire le point sur la situation du Sdis (Service départemental d'incendie et de secours) du Calvados - dont il assure la présidence du conseil administratif - après départ de son directeur, vendredi 30 juin 2017.

Recrutement d'un nouveau directeur

Après le changement de statut des postes de direction, entré en vigueur au 1er janvier, le colonel Pincemaille n'a pas candidaté à sa succession comme il en avait la possibilité. Muté en Moselle, le directeur du Sdis 14 laisse donc sa place après plusieurs années de relations conflictuelles avec le Département. "La situation n'était pas d'une simplicité absolue", reconnaît Jean-Léonce Dupont qui espère voir les choses se décanter.

Dans les semaines à venir, un nouveau responsable ainsi qu'un directeur adjoint devraient être recrutés. Entre-temps, les chefs de site assurent l'intérim. "L'affaire de quelques semaines ou quelques mois, avance Jean-Léonce Dupont. J'irai le plus vite possible."

15 suppressions de postes depuis 2013

Autre point de tension entre représentants des pompiers et leur direction administratif: la question des effectifs. Les syndicats s'inquiètent notamment d'avoir vu passer le nombre d'agents de 240 à 170 sapeurs-pompiers sur l'agglomération caennaise en trois ans.

Des chiffres que dément Jean-Léon Dupont. "Sur l'agglomération, nous ne sommes pas passés à moins 70 pompiers mais moins 27, assure-t-il. Et sur l'ensemble du département, nous comptons 342 postes aujourd'hui contre 357 en 2013, soit 15 postes de moins. Les postes ont en fait été redistribués sur l'ensemble du département, dans une logique de mutualisation."

Une politique que l'élu justifie par les baisses de dotation de l'État aux collectivités, qui affectent particulièrement les départements. "Pendant de très nombreuses années, on avançait des moyens supplémentaires en fonction des problèmes qui se présentaient. Dans le nouveau cadre financier, ce n'est plus possible."


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques