Sur les plages du Calvados, ils chassent les déchets

Sur les plages du Calvados, ils chassent les déchets

L'association Rivage propre participe au grand nettoyage annuel de l'estuaire de l'Orne. © Jean-Yves Jégourel

Le
Par : Margaux Rousset

Chaque été, touristes et Calvadosiens affluent sur les plages du département. Pour les garder propres et attractives, les associations et la communauté urbaine travaillent d'arrache-pied.

Des plages à perte de vue et, souvent, des déchets. C'est le constat que font de nombreuses associations de protection du rivage calvadosien ainsi que les communes du littoral. Parmi elles, Rivage Propre. Créée il y a 19 ans par le CPIE (Centre permanent initiatives pour l'environnement) Vallée de l'Orne et le département du Calvados, elle prône un nettoyage intelligent des plages.

L'idée: faire la différence entre les déchets humains et les éléments rapportés par la marée. "Sur les plages du Calvados, il y a des éléments qui peuvent paraître sales mais qui ne le sont pas", explique Benjamin Potel, chargé de mission littoral. La laisse de mer en fait partie. Formée par des algues, coquillages et autres éléments naturels échoués sur la plage par la force des marées, elle préserve l'écosystème et les espèces.

Sensibiliser les touristes

Ce sont donc les déchets laissés par les humains qui forment leur coeur de cible. "Nous sommes sur un littoral fréquenté. Si les détritus laissés sur la plage l'été sont minoritaires, 80 % des déchets arrivent de la terre, en passant par les fleuves et viennent s'échouer sur les plages."

Depuis sept ans, l'association réalise un gros chantier dans l'estuaire de l'Orne. En un après-midi, près de 14 000m3 sont ramassés. Et pendant tout l'été, Benjamin Potel va tenir des stands sur les plages du Calvados pour sensibiliser les touristes, en distribuant notamment des petits cendriers en métal. Premier stand le 18 juillet à Bernières-sur-Mer.

Six tonnes de déchets en une journée

Le nettoyage intelligent, c'est également ce que s'efforce de faire la communauté urbaine Caen la mer. Tous les 15 jours, un agent s'occupe de ramasser les algues trop abondantes des quatre stations balnéaires de l'agglomération: Ouistreham, Hermanville-sur-Mer, Lion-sur-Mer et Colleville-Montgomery. "Nous sommes dans une logique raisonnée. Il ne s'agit pas de chasser les espèces", explique Romain Bail, maire de Ouistreham.

Caen la mer délègue également à l'association "Air environnement" le ratissage des plages et des promenades tous les matins du lundi au samedi pendant la saison estivale. À Ouistreham, deux renforts saisonniers s'occupent de vider les poubelles de plages, "en une journée, on peut attendre les six tonnes de déchets", annonce le maire. Tout ce dispositif reste en place tout l'été, jusqu'au 17 septembre pour un coût pour la communauté urbaine avoisinant les 50 000€.

Repères:

Dégradation. Une bouteille en plastique met entre 100 et 1 000 ans à s'autodétruire. Il faut compter entre 1 et 3 ans pour un mégot de cigarette et deux mois pour un mouchoir en papier.

Déchets. 80 % des déchets ramassés sont composés de matière plastique. Viennent ensuite le verre et le métal. Les déchets abandonnés sur les plages représentent 20 % de ceux ramassés.

Ramassage. Le département organise deux fois par an, sur les parties les plus sauvages du littoral du Calvados, des ramassages de déchets, souvent à la fin mars et en octobre après les grandes marées.

Coût. Le nettoyage des plages pendant la période estivale coûte environ 50 000€ à Caen la mer.

Galerie photos


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques