Rugby au Havre : enfin un rapprochement entre le HAC et le HRC

Rugby au Havre : enfin un rapprochement entre le HAC et le HRC

Les deux équipes de rugby du Havre, le Havre athlétique club et le Havre rugby club, devraient ne faire plus qu'une en 2018 © Ilustration

Le
Par : Pierre Durand-Gratian

La question de la fusion des deux clubs de rugby du Havre (Seine-Maritime), le Havre athlétique club (HAC) et le Havre rugby club (HRC), est un sujet récurrent dans la cité océane. Une union qui ferait la force du rugby havrais mais qui n'a jamais été possible en raison d'une vieille concurrence entre les deux formations. Avec le temps, les esprits s'apaisent et un rapprochement se concrétise.

C'est une révolution pour le rugby havrais. Le HAC (fed3) et le HRC (honneur Normandie), qui ont déjà des équipes communes chez les U-14, U-16 et U-18, vont enfin collaborer chez les adultes. Une entrée prudente dans les 22 mètres pour commencer sur la saison 2017-2018. Les meilleurs joueurs du HRC, qui évolue une division en dessous de son voisin, seront invités à renforcer l'effectif du HAC pour assurer le maintien en fédérale 3. Il s'agira ensuite d'aplatir dans l'en-but pour la saison 2018 avec une structure unique.

Une mise en sommeil des clubs

Pas question de fusion-absorption ou de faire disparaître un club au profit d'un autre. Il s'agit de ne vexer personne... Le HAC et le HRC seront tous les deux mis en sommeil en 2018 au profit d'une nouvelle entité supérieure. Un nouveau club, dont le nom et les couleurs restent à définir.

L'objectif est avant tout sportif. Le HAC a terminé cette année avant-dernier de sa poule de fédérale 3 et ne se maintient que grâce à un repêchage dû à une réforme des championnats. L'ambition pour la nouvelle formation havraise sera de pouvoir en dix ans confronter sa mêlée à celle du Stade rouennais rugby (fed1).

Écoutez David Fremont, entraîneur de la première du HRC et des U-16.

0:00
0:00

Des blocages à dépasser

Évidemment quelques blocages psychologiques sont à dépasser. Certains au HAC et au HRC estiment la rivalité trop présente, l'attachement aux couleurs trop vif. Une concurrence qui remonte au temps ou rien d'autre n'importait pour chacun des clubs que de battre son voisin dans la saison.

Écoutez le président du HAC rugby Michel Dubernet.

Pour David Fremont, " 90% des joueurs sont motivés par la fusions et seulement quelques-uns y sont opposés ".

De bons résultats sportifs sur le terrain pour les premières collaborations en fédérale 3 la saison prochaine permettront peut-être enfin d'aligner tout le monde sur la même position. Avant de transformer l'essai en 2018.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques