En ce moment : I'M GOOD (BLUE) (FEAT. BEBE REXHA) - DAVID GUETTA Ecouter la radio

Saint-Étienne-du-Rouvray. Rouen sera la première métropole d'Europe à expérimenter la voiture sans chauffeur

D'ici la fin de l'année 2017, la Métropole Rouen Normandie (Seine-Maritime) sera la première en Europe à expérimenter un système de voitures autonomes. Un essai au coeur d'une réflexion des pouvoirs publics sur les modes de transport de demain.

Saint-Étienne-du-Rouvray. Rouen sera la première métropole d'Europe à expérimenter la voiture sans chauffeur
Trois Renault Zoé comme celle-ci devrait bientôt arpenter sans chauffeur les routes de Saint-Étienne-du-Rouvray. - Eric Bienvenu

C'est une première en Europe, excusez du peu ! Dans les mois à venir, l'agglomération rouennaise (Seine-Maritime) sera la première Métropole du vieux continent à faire circuler des véhicules autonomes sans chauffeurs sur ses routes. Un pas de plus vers les modes de transport du futur, après l'expérimentation d'une navette autonome sur les quais de Seine.

Une phase de tests

"Nous sommes convaincus que dans les 15 ou 20 ans à venir, ce mode de transport va révolutionner la façon dont on se déplace et dont on organise les transports", justifie Catherine Goniot, directrice générale adjointe en charge de la mobilité durable à la Métropole Rouen Normandie.

Alors que certaines villes expérimentent des systèmes en milieu fermé, la Métropole rouennaise sera la première à franchir le pas en milieu ouvert et la deuxième à l'échelle du monde, après un essai à Singapour. Le dispositif devrait voir le jour à partir de septembre 2017, qui marquera le début d'une phase de tests "pour mettre au point la connexion entre le véhicule et son environnement", décrit Catherine Goniot.

Un projet à 8 millions d'euros

Concrètement, la Métropole doit équiper les routes de la zone du Madrillet, à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), pour interagir avec la navette et les trois véhicules Renault Zoé autonomes qu'elle prévoit de mettre en service dans un premier temps. Ce service devrait y permettre de proposer un mode de transport complémentaire pour aller des transports en commun jusqu'au lieu de travail. Et la zone choisie n'a rien d'anodin au vu de l'implication des entreprises et des écoles du technopole du Madrillet dans la recherche sur les technologies de demain.

Financé par les pouvoirs publics et des partenaires privés, le projet devrait coûter environ 8 millions d'euros sur une durée de trois ans. Le temps de mettre au point le service, une première phase verra les véhicules circuler avec un chauffeur et sans passagers. Puis des usagers pourront tester le dispositif mais toujours avec un chauffeur avant que les véhicules, au terme du développement, ne soient entièrement autonomes.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Étienne-du-Rouvray. Rouen sera la première métropole d'Europe à expérimenter la voiture sans chauffeur