Paris SG: Draxler en mode dragster

Paris SG: Draxler en mode dragster

Le milieu du PSG Julian Draxler (c) inscrit un but face à Bastia en Coupe de France au Parc des Princes, le 7 janvier 2017 © ALAIN JOCARD [AFP]

Le

Vitesse, vista, une demi-heure sur le terrain et un but: Julian Draxler a donné raison à ceux qui écorchent son nom en "dragster", avec premier match en compétition avec le Paris SG façon bolide-fusée.

"Il y a pire que commencer comme ça, non ? Il est très content d'être ici, il est rentré et il a marqué un beau but en plus", se réjouit son compatriote allemand Kevin Trapp, qui gardait les buts lors de la démonstration du PSG samedi soir face à Bastia (7-0) en Coupe de France.

Son but ? L'ailier de 23 ans l'a construit en s'appuyant sur Hatem Ben Arfa puis en faisant parler sa vitesse avant de piquer idéalement un ballon au dessus du gardien corse pour le 7e but parisien. C'était la 89e minute, la nouvelle recrue achetée à Wolfsburg pour près de 40 M EUR, était entré à la 58e minute.

Même si l'adversaire était très faible, cette intégration express fait du bruit en Allemagne. Le site de Bild, quotidien le plus lu du pays, titre: "Le but de rêve de Draxler pour sa première à Paris". Mêmes mots utilisés pour le site allemand Sport1.de: "Draxler a couronné son entrée au Paris Saint-Germain par un but de rêve".

'Il se sent à l'aise déjà'

Bien sûr tout n'a pas été parfait pour celui qui découvrait le Parc des Princes et jouait pour la deuxième fois seulement avec ses nouveaux équipiers, après un match amical sans enjeu en Tunisie.

Entré en jeu à la place d'Adrien Rabiot, le jeune homme aux faux-airs de Florian Thauvin n'a pas tout de suite trouvé ses repères. Mais il n'a jamais paru intimidé et, doué des deux pieds, s'est rassuré avec sa technique, distillant les gestes de classe comme, à la 80e minute, cette belle transversale pour Thomas Meunier.

Avec son but, il a trouvé sa place sur le terrain. Dans les vestiaires, il a bien joué le coup. Son bizutage a fuité sur les réseaux sociaux: on le voit debout sur une chaise, devant ses partenaires chanter "Aïcha" de Khaled, qui fut un tube en France, en lançant en français "c'est pour toi Matuidi". "Malin, pour créer l'ambiance dès le début", commente Bild.

"Il se sent à l'aise déjà, commente Trapp. Même si il ne chante pas très très bien, mais bon ce n'est pas le plus important. Bien sûr pour lui et pour nous c'est important qu'il se sente déjà bien".

Concurrence et Barça en vue

Thiago Motta ne dit pas autre chose: "L'adaptation est très bien. On a l'impression que c'est un très bon garçon qui est arrivé dans le vestiaire. Il sait où il est".

"Il est arrivé dans une équipe où les objectifs sont là, où on doit être toujours ambitieux, toujours avec cette mentalité de gagnant, poursuit Motta. Et il est habitué à ça. Avec l'Allemagne, je pense que c'est la même chose. Il est habitué à jouer des matches importants et à avoir des objectifs très très hauts. Nous on est contents, je suis certain qu'il va élever notre niveau."

Le plus dur commence maintenant. La concurrence va être féroce à un poste où peuvent jouer les Ben Arfa, Lucas ou encore Angel Di Maria. Et le temps presse car Barcelone arrive en Ligue des champions (matches les 14 février et 8 mars).

Il faut confirmer sur la durée, et mêmes les artistes du ballon peuvent souffrir. Un autre joueur technique acheté près de 40 M EUR par les Qataris peut en témoigner, c'est Javier Pastore. En août 2011, l'Argentin a distribué des passes décisives de rêve à son arrivée à Paris. Puis ses performances se sont branchées sur courant alternatif. Aujourd'hui, "El Flaco" n'arrive plus à sortir de l'infirmerie.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques