Les 40 nouveaux trains Paris-Normandie désormais connus

Le président du Conseil régional de Normandie, Hervé Morin, a assuré, jeudi 10 novembre 2016 que 40 trains seront commandés le 24 novembre au constructeur Bombardier pour équiper à partir de décembre 2019, les lignes Paris-Rouen-Le Havre (Seine-Maritime) et Paris-Caen-Cherbourg (Calvados, Manche).

Les 40 nouveaux trains Paris-Normandie désormais connus

Les trains commandés par la Région Normandie à Bombardier sont des "Régio 2N Omneo", proches de l'illustration. © Bombardier France

Par Maxence Gorréguès

Les élus du Conseil régional vont devoir préparer le carnet de chèque, jeudi 24 novembre 2016, pour signer avec le constructeur canadien Bombardier et la SNCF qui sera représentée par son directeur Guillaume Pépy, un bon de commande pour 40 trains dernier cri. Leur mise en service commerciale est programmée pour décembre 2019, sur les deux lignes normandes connectées à la capitale : Paris-Rouen-Le Havre (Seine-Maritime) et Paris-Caen-Cherbourg (Calvados, Manche). Montant de l'achat : 720 millions d'euros.

Premier servi

"Il nous a fallu allé vite dans ce dossier parce que Bombardier nous a assuré que le premier à commander ses trains serait le premier servi, explique le président du Conseil régional de Normandie, Hervé Morin. Et comme l'Île de France était en concurrence avec nous, nous risquions de perdre trois ans". Les élus devront livrer au constructeur, d'ici la fin janvier 2017, les différents critères à retrouver à l'intérieur des trains, comme le couleur des siège, la dispositions des espaces sanitaires, le mode connexion wi-fi, la présence de diodes pour indiquer qu'un siège a été commandé...

Fin de la polémique

Hervé Morin a également tenu lors de cette annonce à mettre fin à la polémique lancé début novembre par le Canard Enchaîné. "Il y a avait sept points noirs à lever, et ils le sont tous", assure l'élu. "La SNCF dit que ça passe juste, et il faudra donc suivre avec plus d'attention la géométrie de la voie, notamment en périodes de travaux, plus propice à faire bouger les rails", explique Jean-Baptiste Gastinne, vice-président en charge des transports à la région.

Chaque train et sur les deux lignes normandes, pourra transporter jusqu'à 1 000 passagers. Toutes les rames seront sur deux étages, et pourront rouler jusqu'à 200 km/h. Il s'agit des trains Bombardier de type "Régio 2N Omneo".

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES

Lire 3 commentaires
  • Pierrot dit:

    Le 10/11/2016 à 17h37

    Ils ne pouvaient pas faire marcher l'économie française et acheter des trains Alstom ?

  • Kezako dit:

    Le 11/11/2016 à 16h14

    Ces trains sont fabriqués en France dans le Nord par des employés Francais ! peut-être préfereriez-vous voir l'usine fermer ?

  • Yam dit:

    Le 11/11/2016 à 20h38

    On demandes aux trains d'être à l'heure et même tout simplement de partir.. Ces beaux joujoux, plusieurs centaines de millions d'euros, à Saint Morin ne seront là que pour sa gloire, mais dans les faits,comme sur le terrain rien ne changera.. Le pigeon ramier, le nouveau symbole emblématique Normand remplace déjà le léopard héraldique. La fierté des Normands est remplacée par sa crédulité en ces hommes politiques, arrivistes et parvenus, qui se prétendent être à leur service, mais, qui ne ne sont qu'au service de leur propre carrière.. Allons un effort, tous, nous prendrons conscience de ce qu'ils sont, sauf qui en profitent.