En ce moment : PRENDS MA MAIN (FEAT VITAA) - GIMS Ecouter la radio

Saint-Étienne-du-Rouvray. Saint-Etienne-du-Rouvray: les effrayants échanges des tueurs avant l'attentat

Plus de trois mois après l'attentat qui a coûté la vie au père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), des journalistes du Monde ont mis la main sur les échanges des auteurs de la tuerie. Glaçant.

Saint-Étienne-du-Rouvray. Saint-Etienne-du-Rouvray: les effrayants échanges des tueurs avant l'attentat
Un policier en faction derrière l'église Saint-Etienne-du-Rouvray, le 2 octobre 2016 jour de la réouverture de l'église aux fidèles. - Charly Triballeau - AFP

C'est un récit effrayant qu'ont livré nos confrères du quotidien Le Monde, dans un article intitulé Saint-Etienne-du-Rouvray, histoire d'une haine fulgurante. En date du mardi 8 novembre 2016, celui-ci révèle une série d'échanges entre Abdel Malik Petitjean et Adel Kermiche, les auteurs de l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Il avait coûté la vie au père Jacques Hamel le 26 juillet 2016.

Quelques jours plus tôt, dans la nuit du 21 au 22 juillet 2016, les deux hommes étaient entrés en contact via une application de messagerie sécurisée. C'est de cette façon que Abdel Malik Petitjean et Adel Kermiche ont mis au point leur plan machiavélique.

"Tu veux quoi au juste? Quelqu'un ou des armes?"

Le premier à évoquer l'attentat est Abdel Malik Petitjean: "Frère, si tu as des techniques d'action n'hésite pas et/ou des frères déter [déterminés], inshallah."

"J'en ai plein t'inquiète, je te tiens au courant", lui répond instantanément Adel Kermiche.

Le lendemain, le 23 juillet 2016, c'est ce dernier qui relance les échanges: "Tu m'as dit t'es chaud, frère?"

"Oui, bouillant", réplique Abdel Malik Petitjean.

Les deux hommes se sont ensuite mis d'accord sur la façon de se rejoindre. Et sur le mode opératoire.

"Tu veux quoi au juste? Quelqu'un ou des armes?", questionne Adel Kermiche. "Tous seul jai du mal avec une arme blanche. Si je peut avoir une arme a feu jy vais tous seul. Si tu peut m'avoir un frère, bismillah.", répond Abdel Malik Petitjean.

La suite est tristement connue. Le 26 juillet 2016, alors que la messe est en train d'y être célébrée, les deux hommes entrent dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray et mettent leur plan à exécution.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Étienne-du-Rouvray. Saint-Etienne-du-Rouvray: les effrayants échanges des tueurs avant l'attentat