Sortie littéraire en Normandie. Échos d'une jeunesse engagée, une boîte à idées à l'adresse des politiques

Sortie littéraire en Normandie. Échos d'une jeunesse engagée, une boîte à idées à l'adresse des politiques

Marine Caron, à gauche, avec Sarah Nerozzi-Banfi. Elles publient ce lundi 24 octobre leur livre.

Le
Par : Lucien Devôge

Marine Caron, élue à Rouen (Seine-Maritime) et Sarah-Nerozzi-Banfi, élue en région parisienne, publient ce lundi 24 octobre 2016 Echos d'une jeunesse engagée. Un livre qui ne revendique aucune étiquette politique et qui donne la parole à des jeunes de tous horizons. Un petit manuel de propositions à l'intention des décideurs… pour qu'ils en prennent de la graine.

Elles ont moins de 30 ans. L'une vient de Rouen (Seine-Maritime), l'autre de la région parisienne. Mais les deux se rejoignent sur un thème : la nécessité de l'engagement qu'il soit politique, associatif, économique. Marine Caron, conseillère départementale de Seine-Maritime, et Sarah Nerozzi-Banfi, élue en région parisienne, ont publié lundi 24 octobre 2016 Échos d'une jeunesse engagée. Une initiative salutaire pour montrer que la jeunesse n'est pas amorphe mais dynamique, pas apolitique mais simplement méfiante, pas spectatrice mais actrice. Un petit guide en forme de preuve mais aussi une boîte à idées à l'intention de ceux qui nous gouvernent.

Des tribunes de réflexion au livre de propositions

Les deux jeunes femmes n'avaient pas, au départ, d'ambition littéraire. "Avec Sarah, nous avions l'habitude de publier des tribunes sur le site du Huffington Post, baptisées Échos d'une jeunesse politisée. C'étaient des réflexions générales sur notre société. Puis nous nous sommes dit que réfléchir, c'était bien, mais proposer, ça l'était davantage encore", raconte Marine Caron.

Les deux amies voient l'élection présidentielle approcher à grands pas et accélèrent à ce moment là : l'idée d'un livre où des propositions pour l'après-2017 seront consignées émerge.

Des contributeurs de tous horizons et 17 thématiques

Mais un livre porté par seulement deux jeunes femmes, peu connues, qui plus est politisées, rencontrera-t-il l'écho suffisant ? À une époque où le "tous pourris" domine, quel accueil pour un ouvrage écrit par deux élues ? Marine Caron et Sarah Nerozzi-Banfi pensent alors à mobiliser "l'ensemble de la jeunesse, partout en France". Comment ? En recherchant des contributeurs, de 16 à 35 ans, qui feront état de leur expérience sur une thématique donnée. "Nous avons mis en avant 17 thématiques comme le numérique, l'emploi, l'entrepreneuriat, l'innovation, la citoyenneté, les finances, l'Europe..." Les deux jeunes femmes partent alors à la pêche aux contributeurs, sans critère d'appartenance politique - "certains sont encartés, de gauche ou de droite, beaucoup ne le sont pas" - mais avec la volonté de faire participer "les personnes les plus innovantes dans leur domaine".

Un triptyque diagnostic, témoignage, propositions

Une méthodologie se distingue rapidement. Aux deux auteures l'introduction et la mise en avant de données chiffrées et sourcées (par exemple sur le budget consacré à l'éducation, sur la méfiance des Français envers les politiques ou encore sur le nombre de start-up du numérique). Aux contributeurs leur retour d'expérience. Et aux deux parties les propositions à l'intention de ceux que l'on appelle aujourd'hui paresseusement les "décideurs" : politiques, chefs d'entreprises, universitaires…

Des propositions déjà reprises, d'autres plus audacieuses

Le diagnostic édicté par les deux auteures reste consensuel. Difficile de ne pas s'y retrouver. Les contributions, intéressantes prises individuellement, le sont encore plus envisagées dans leur ensemble. Elles donnent à voir le visage d'une jeunesse productive et surtout bien plus audacieuse que ne le sont leurs aînés.

Quant aux propositions, certaines sont déjà évoquées aujourd'hui – non-cumul des mandats, réduction des charges pesant sur les entreprises, simplification des dispositifs de soutien aux entreprises – d'autres sont plus audacieuses, comme ces stages ouvriers imposés à tout étudiant de grande école pour qu'il se confronte à la réalité du terrain ou l'annulation d'une élection si le vote blanc, alors reconnu, s'avère majoritaire.

Le visage d'une jeunesse audacieuse

Des propositions plairont à certains lecteurs, d'autres les rebuteront. C'est l'intérêt de ce petit ouvrage : la diversité des contributions permet d'ouvrir les horizons. Et peut-être que, dans un an, le futur président mettra en oeuvre une mesure lue, des années auparavant, dans Échos d'une jeunesse engagée. Pour Marine Caron et Sarah Nerozzi-Banfi, et pour tous les contributeurs, l'objectif sera alors atteint.

Pratique. Pour commander le livre, rendez-vous ici.

À LIRE AUSSI.

Galerie photos


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques