En ce moment : A LA VIE QU'ON MENE - JEREMY FREROT Ecouter la radio

Bucarest (AFP). Brexit: le risque d'un éclatement de l'UE est réel, selon Tusk

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a estimé lundi à Bucarest que le risque d'un éclatement de l'UE était "réel", appelant ses membres à "écouter également les arguments des autres" afin d'empêcher un Brexit.

Bucarest (AFP). Brexit: le risque d'un éclatement de l'UE est réel, selon Tusk
Donald Tusk lors d'une conférence de presse à Bucarest, le 15 février 2016 - AFP
"Le risque d'un éclatement est réel parce que ce processus est effectivement très fragile. Il faut manipuler avec soin, ce qui se casse ne peut pas être réparé", a-t-il déclaré. "Il s'agit d'un moment crucial. Il faut commencer à écouter les arguments des autres plus que nos mêmes arguments", a souligné M. Tusk, estimant qu'il était toutefois normal que "les positions se durcissent alors que le temps presse". M. Tusk, qui fait une tournée dans plusieurs capitales de l'UE pour défendre sa proposition visant à éviter une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ("Brexit"), a tenu à rassurer les Européens de l'est inquiets de la volonté du Premier ministre britannique David Cameron de limiter les prestations sociales. "L'avenir de l'union européenne est en jeu" a-t-il martelé, mais "nous n'allons pas faire de compromis sur les libertés et les valeurs fondamentales, c'est dans cet esprit que j'ai rédigé ma proposition".
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Bucarest (AFP). Brexit: le risque d'un éclatement de l'UE est réel, selon Tusk