En Seine-Maritime, le département investit dans la sécurisation des collèges

En Seine-Maritime, le département investit dans la sécurisation des collèges

La sécurité à l'entrée des collèges de Seine-Maritime devrait être renforcée. © Illustration - Pixabay

Le
Par : Marie-Charlotte Nouvellon

Parmi les sujets à l'ordre du jour du Conseil départemental de Seine-Maritime de ce mardi 20 juin 2017, les élus devraient notamment décider d'un plan de sécurisation des collèges en investissant à la fois dans le bâti et dans la lutte contre la radicalisation.

Nouvelles alarmes pour coller aux exigences du PPMS (Plan particulier de mise en sécurité) mis en place après les attentats, loge à l'entrée pour les établissements qui n'en disposent pas, renforcement des clôtures ou encore système de vidéo surveillance pour d'autres… Le Département de Seine-Maritime devrait investir massivement dans la sécurisation de ses collèges dans les prochains mois. "Ce plan de renforcement des collèges représentera un investissement de plus de 2 millions d'euros", assure Pascal Martin, le président du département.

Sécuriser l'ensemble des collèges

Une démarche qui devrait être validée lors de l'assemblée plénière qui se tiendra mardi 20 juin 2017. "L'idée est de sécuriser l'ensemble des collèges, en commençant par ceux dont la conception est relativement ouverte", comprenez les plus anciens, précise Antoine Ameline, directeur de cabinet. Dans un premier temps, c'est donc une soixantaine d'établissements qui se trouvent concernés.

Second volet dans ce plan de sécurisation: la prévention de la radicalisation. "Cela passe essentiellement par la sensibilisation des collégiens et de leurs professeurs, poursuit Antoine Ameline. Nous avons pris l'initiative, qui reste à conforter avec les services de l'éducation nationale, d'avoir une période de sensibilisation de toutes les classes de 3e, dans lequel nous allons apporter, grâce à des intervenants extérieurs, des fondamentaux sur tout ce qui touche à la radicalisation."

Une formation des agents

Un dispositif qui devrait être complété par une formation spécifique des agents travaillant dans les collèges. "Elle est encore à l'étude mais devrait être proposée dans le courant de l'année scolaire", précise Pascal Martin.

Concernant les établissements ciblés, le président du Département précise qu'il faut "éviter les caricatures: le terrorisme peut aussi bien cibler les collèges en territoire rural que ceux situés dans les zones dites sensibles."


1234
Guide de l'été
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques