Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Thomas, 8 ans, s'est laissé pousser les cheveux pour les donner aux enfants soignés d'un cancer par chimiothérapie

Cette décision, il l'a prise seul, à l'âge de 6 ans. - Capture Ecran / Twitter

Le 06 octobre 2016 à 13:58
Par : Fred

Thomas Moore a seulement 6 ans quand avec sa mère Angie, il a vu une vidéo sur Facebook à propos d’une fille du nom de Kyssi Andrews qui avait perdu tous ses cheveux à cause de son traitement contre le cancer. Marqué par l'histoire de la petite fille de son âge, il a décidé de se laisser pousser les cheveux, afin de les offrir plus tard à la jeune fille.

... Et en seulement deux ans, il s'est laissé poussé une sacrée tignasse ! Une épreuve parfois pour le jeune garçon, qui n'a pour autant rien lâché. A chaque fois qu'il baissait les bras, il se rappelait pour qui il le faisait, et continuait à entretenir sa chevelure jusqu'à ce qu'il en ait assez pour fabriquer une perruque pour Kyssi.

Thomas au début de son projet :

C'est à ce moment-là que Thomas a décidé qu'il voulait faire quelque chose pour aider la petite fille.


Thomas un an plus tard :

Thomas —qui avait de longues tresses lorsqu'il était plus jeune— a alors eu l'idée de laisser pousser ses cheveux pour les donner à la petite fille, explique sa tante.


Thomas deux ans plus tard avant sa coupe :

Il a failli arrêter à plusieurs reprises au cours des deux ans, mais à chaque fois, «ils ont refait le point sur les raisons pour lesquelles il les laissait pousser», ajoute-t-elle.


Grâce à lui et ses cheveux, trois perruques ont pu être fabriquées.


Sur Facebook, la maman de Thomas Moore s'est dit « fière de son fils. Il a un si grand sourire en ce moment ». Mais le mini-héros a tout de même eu un pincement au coeur quand il a su qu'entre temps, la petite fille à l'origine de cette initiative est malheureusement décédée un an plus tôt.

Thomas a réussi à apporter un peu de réconfort à sa famille : « Savoir que mon ange Kyssi est toujours une inspiration, même si elle n’est plus sur cette Terre, fait de moi une mère fière. C’est son héritage qui subsiste », a écrit la mère de la petite fille sur la page Facebook de la fondation contre les cancers pédiatriques qui porte son nom.

Mais Thomas n'a pas fait ça pour rien puisque ses trois perruques ont permis de redonner le sourire à trois autres enfants.


Réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

Normandie Matin avec Nolwenn et Charles