En ce moment : Over You - Sharam Jey Ecouter la radio

"Le droit ne doit pas devenir une marchandise", alertent les notaires de Basse-Normandie

Le ministre de l'économie Emmanuel Macron a renoncé à son dispositif tarifaire pour les professions de droit, lundi 2 février. Les notaires de Basse-Normandie ne sont pas rassurés pour autant.

"Le droit ne doit pas devenir une marchandise", alertent les notaires de Basse-Normandie
Jean-Michel Boisset (au centre) est le représentant des notaires bas-normands.

Le projet de loi Macron sur les professions réglementées est encore en cours d'élaboration. Lundi 2 février, le ministre de l'économie a revu sa copie en revenant sur le "corridor tarifaire" qu'il avait d'abord envisagé. Une bonne décision pour les notaires de Basse-Normandie, qui craignent néanmoins une ouverture débridée à la concurrence.

"Le gouvernement veut créer de la concurrence partout en créant des remises partielles encadrées, mais cela fait baisser la qualité de service et pas forcément les prix. Le droit devient une vraie marchandise..." s'inquiète ainsi Jean-Michel Boisset, représentant des notaires en Basse-Normandie.

"Le droit ne doit pas devenir une marchandise", alertent les notaires de Basse-Normandie

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
"Le droit ne doit pas devenir une marchandise", alertent les notaires de Basse-Normandie