En ce moment : RATHER BE YOU - TOM GREGORY Ecouter la radio

Tokyo (AFP). Otages du groupe EI: Tokyo qualifie d'ignobles les nouvelles menaces

...

Tokyo (AFP). Otages du groupe EI: Tokyo qualifie d'ignobles les nouvelles menaces
Image extraite d'une vidéo diffusée sur YouTube le 27 janvier 2015 montrant le Japonais Kenji Goto tenant une photo présentée comme étant celle du pilote jordanien Maaz Al-Kassasbeh, tous deux otages du groupe Etat islamique - YouTube/AFP
Le Premier ministre japonais a qualifié mercredi de "tout à fait ignobles" les nouvelles menaces du groupe Etat islamique (EI) qui a juré mardi d'exécuter sous 24 heures un journaliste nippon et un pilote jordanien, si Amman ne libérait pas une Irakienne emprisonnée et condamnée à mort en Jordanie. "Ce sont des menaces tout à fait ignobles", a dit Shinzo Abe aux journalistes, ajoutant: "Je ressens une profonde indignation. Nous sommes dans une situation extrêmement difficile et j'ai demandé aux ministres d'agir de façon unie pour faire libérer au plus tôt (Kenji) Goto", journaliste retenu par les jihadistes. Le gouvernement japonais, placé en porte-à-faux et démuni selon les analystes, a de nouveau demandé dès les premières heures de mercredi à la Jordanie d'agir pour sauver le ressortissant nippon. Amman est placé devant un dilemme: faut-il, pour sauver la vie de M. Goto et du pilote Maaz al-Kassasbeh, libérer ou non Sajida al-Rishawi, une kamikaze irakienne impliquée dans une vague d'attentats suicides revendiqués par la branche irakienne d'Al-Qaïda ? Les nouvelles exigences de l'EI, accompagnées d'un ultimatum très court et mises en ligne sur les sites jihadistes, se présentent sous la forme d'une photo de Kenji Goto tenant la photo du pilote jordanien capturé par l'EI, avec la voix supposée de M. Goto formulant les menaces des ravisseurs. Ce journaliste indépendant est vraisemblablement retenu depuis fin octobre ou début novembre, tandis que le pilote Maaz al-Kassasbeh a été capturé le 24 décembre après le crash de son F-16 au-dessus de la Syrie, où il menait un raid sur des positions de l'EI dans le cadre de la coalition internationale antijihadistes. Dans une précédente vidéo publiée le 20 janvier, l'EI réclamait au gouvernement japonais une rançon de 200 millions de dollars sous 72 heures pour relâcher Goto et un autre otage japonais Haruna Yukawa. Faute d'avoir obtenu satisfaction, le groupe avait annoncé samedi dans un message de la même forme que celui de mardi avoir exécuté Yukawa et réclame depuis la libération de la prisonnière irakienne.
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Tokyo (AFP). Otages du groupe EI: Tokyo qualifie d'ignobles les nouvelles menaces