En ce moment : DERRIERE LE BROUILLARD (AVEC LOUANE) - GRAND CORPS MALADE Ecouter la radio

Noël froid ? Il faut réagir...

Des milliers de gens bloqués par la neige et le verglas dans des aéroports, des trains, des gares et sur les routes, en particulier dans les départements du littoral...

Noël froid ? Il faut réagir...
La vague de froid  tombée sur l'Europe à la fin de la semaine dernière a atteint des records en Bavière (moins 30 degrés) et en Suisse (de moins 19 à moins 34).
Sans aller jusqu’à ces chiffres extrêmes, la vague de froid a placé 50 des 95 départements français en alerte orange. Les niveaux 2 et 3 du « plan grand froid » prévoient une vigilance renforcée en faveur des sans abri.
Plusieurs SDF ont néanmoins trouvé  la mort, en plein air ou dans des caravanes, durant le week-end dernier.
Selon les préfectures, ces personnes « n’avaient pas sollicité d’hébergement auprès du SAMU social, et leur présence n’avait pas été signalée par des tiers alors que  alors que les maraudes du SAMU social intervenaient dans ces secteurs ».
L’alerte au grand froid devait rester en vigueur au moins jusqu’au soir du lundi 21 décembre.
« C’est le moment de faire attention aux dépenses d’énergie », alerte  l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) : il s’agit de ne pas mettre en danger l’alimentation électrique nationale. Et de ne pas payer de factures démesurées... 
Des économies d’énergie sans risquer d’attraper froid, est-ce possible ? Oui, selon l’Ademe, qui multiplie les conseils sur son site internet (lire aussi les nôtres, page 16).
Ce sont de petits trucs très simples comme ne pas faire fonctionner les lave-linge, sèche-linge et lave-vaisselle aux heures de « pic » (consommation maximum), ne pas chauffer les pièces inoccupées, se souvenir que « 19 degrés suffisent dans les pièces à vivre et 16 degrés dans les chambres », fermer les volets quand on s’absente, éteindre le chauffage lorsque l’on aère...
Le risque le plus grave serait de déclencher des pannes d’électricité régionales, comme ce fut le cas récemment aux Etats-Unis ou dans d’autres pays développés. 
Par ailleurs, explique l’Ademe, maîtriser les dépenses d’énergie est un acte de civisme environnemental : « Nous contribuons ainsi à sécuriser l’alimentation électrique du pays tout en participant à la lutte contre le changement climatique », ajoute l’agence.


Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Noël froid ? Il faut réagir...