En ce moment : Viva la vida - COLDPLAY Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

[Dossier] Agglo de Caen. A la Coop 5 pour 100, des objets revalorisés et de l'occasion à prix cassés 

Consommation. De sa collecte au réemploi, suivez le parcours d'un objet à la Coop 5 pour 100. Meubles, appareils électriques… les valoristes leur donnent une seconde vie. Depuis mars, plus de 1 000 objets ont été collectés dans les communes de Caen la Mer.

[Dossier] Agglo de Caen. A la Coop 5 pour 100, des objets revalorisés et de l'occasion à prix cassés 
A la Coop 5 pour 100 à Caen, on collecte des objets pour les réparer et leur donner une seconde vie. La rédaction vous raconte le parcours de l'objet, de A à Z.

C'est dans un lieu bien reculé que se trouve la Coop 5 pour 100. Chaque samedi, après avoir effectué la tournée dans une ville de l'agglomération, un camion plein à craquer s'arrête devant une grande porte métallique. Vous voilà à l'entrée de l'entrepôt de la coopérative. Les bénévoles et salariés se relaient chaque week-end pour collecter des objets électroniques, électriques et des meubles auprès des habitants de Caen la Mer.

Ces collectes éphémères ont lieu dans une vingtaine de communes de l'agglomération avec l'idée de récupérer de vieux appareils pour les remettre en état. Après une demi-journée de collecte et de tri, c'est l'heure du déchargement. Une première phase de tri s'enclenche : une benne se remplit pour le recyclage et une autre pour le réemploi. Nos yeux tombent sur une grosse balance. "Tout ce qui rentre et qui sort est pesé par catégorie. Cela permet d'évaluer notre bilan environnemental, explique Laëtitia Millon, entre deux cartons d'objets usés. On peut connaître en temps réel ce que nous avons évité comme tonnes de déchets qui auraient été conduits à l'enfouissement ou à l'incinération."

Collecte, tri, diagnostic, nettoyage...

En moyenne, 140 tonnes d'objets sont collectées chaque année. Une fois que le camion est déchargé, un premier tri visuel s'effectue avant le stockage par catégorie et type d'objet. Pas question de mélanger les torchons et les serviettes.

Parfois, des fiches techniques s'associent à l'appareil pour détailler le type de dysfonctionnement. "Par exemple, on peut noter que tel grille-pain fait sauter les plombs ou qu'un pied de chaise est cassé, détaille Läetitia. On le fait uniquement pour les objets qui nécessitent une réparation". Ensuite, l'objet arrive dans les mains des valoristes, spécialisés par filière. Commence un premier diagnostic pour vérifier toutes les fonctions de l'appareil. Puis viennent le test et la réparation. "Cela nous arrive d'acheter des pièces détachées pour réparer un écran de télévision par exemple." 

L'opération de nettoyage, à laquelle auquel tiennent les équipes de la Coop 5 pour 100, est ensuite enclenchée. Le produit est ensuite mis en rayon dans le magasin. Un prix est alors fixé, ce qui n'est pas toujours simple pour un objet d'occasion. "En général, nos objets sont vendus au tiers du prix du neuf. En fonction du flux d'objets, on peut baisser les tarifs, souligne Laëtitia. On n'a aucun intérêt à spéculer et garder des objets en stock. Il faut que ça parte !" 

Dans les allées du magasin, Louis Georges vient deux à trois fois par mois. "J'aime bien le principe du recyclage, explique ce passionné de photographie. J'ai déjà trouvé des argentiques à des prix que l'on ne trouve pas sur Leboncoin et aussi un agrandisseur de qualité à seulement 35 €. Tant que c'est en bon état, je prends !" 

En plus, les clients bénéficient d'une garantie de six mois. De quoi rassurer Carla Pezzetti, une cliente habituée. "On fait des affaires et ça rend service", sourit la retraitée. Le couple est donc adepte de la seconde main aussi bien pour l'achat mais aussi la vente. Il profite toujours de sa venue pour donner des objets anciens à la coopérative. En voilà un cercle vertueux. La boucle est bouclée.

"Il faut expliquer aux gens que dans le réemploi, on ne détruit pas les objets"

Caen. "Il faut expliquer aux gens que dans le réemploi, on ne détruit pas les objets"
Laetitia Millon fait partie des salariés de la Coop 5 pour 100.

Laëtitia Millon fait partie des salariés de la Coop 5 pour 100. Elle explique pourquoi la coopérative s'est lancée dans les collectes éphémères d'objets électroniques et de mobilier. Interview.

Laëtitia Millon fait partie des 12 salariés de la Coop 5 pour 100. Depuis le mois de mars et jusqu'à septembre, la coopérative organise, en partenariat avec Caen la Mer, des collectes éphémères dans une vingtaine de communes de l'agglomération caennaise pour récupérer des objets électroniques et des meubles usés.

Bonjour Laëtitia, pourquoi avoir lancé
cette initiative ?

"On voulait sensibiliser la population aux filières de réemploi sur le mobilier, l'électrique et l'électronique. Il faut aller au-devant des gens pour leur expliquer la différence entre le réemploi et les déchetteries. Dans le réemploi, on ne détruit pas les objets, contrairement au recyclage."

Comment fonctionne chaque collecte ?

"Chaque samedi pendant six mois, on organise une collecte dans une commune de l'agglomération. On installe un stand, du matériel de sensibilisation et on fait le tri directement avec les donateurs. On a une grille qui nous permet d'évaluer le tonnage collecté, en réemploi et pour le recyclage."

Quel bilan en tirez-vous ?

"Le bilan est différent selon les communes. Il y a encore du travail à mettre en place pour que cette prestation attire encore plus."

Acceptez-vous tous les objets ?

"Non, sur certains objets, on ne peut pas faire de miracles. Par exemple, pour un objet électronique rouillé, on invite les gens à le déposer directement à la Coop 5 pour 100 pour qu'il soit recyclé."

Le réemploi : s'investir sans compter

Caen. Le réemploi : s'investir sans compter
Xavier Mantoy est bénévole à la Coop 5 pour 100 depuis deux ans.

À Caen, la Coop 5 pour 100 compte sur douze salariés et 150 bénévoles réguliers pour restaurer les objets récupérés et leur donner une seconde vie. Plus que de se sentir utiles, ils témoignent surtout d'une philosophie de vie.

S'engager dans le réemploi, c'est éviter de jeter à outrance, lutter contre la surconsommation et donner une seconde vie à des vieux objets. Le réemploi, c'est aussi une philosophie de vie. Depuis sa création en 2017, la Coop 5 pour 100 en fait une priorité. Outre ces collectes éphémères organisées de mars à septembre avec l'appui de Caen la Mer, la coopérative récupère, nettoie et remet en vente des objets que les habitants apportent d'eux-mêmes.

Des valeurs humaines

Pour réussir un tel pari, cela demande un investissement sans faille de nombreux coopérateurs. La Coop 5 pour 100 en compte 600, dont 12 salariés et 150 bénévoles actifs. De nombreuses petites mains s'activent au quotidien, comme Ibrahim Barrie, bénévole âgé de 23 ans. "Je suis plutôt doué en électricité et la mécanique. Je m'occupe aussi de l'électroménager", explique le jeune homme. Entre piles en vrac et fils électriques sur le plan de travail, il s'attelle à réparer le matériel électronique, comme ces deux spots halogènes. "Là, par exemple, je démonte les lampes, je teste avec de nouveaux fils et je regarde si ça fonctionne bien. Il faut être débrouillard et regarder si on a le matériel nécessaire pour les réparer." La question des pièces détachées pose parfois souci, "car elles coûtent plus cher que le prix de l'objet réparé ensuite en magasin". Le temps accordé à la revalorisation d'un objet est aussi compté. "On n'est pas dans un souci de rentabilité, mais il faut mettre des priorités. Il y a un ratio à faire entre le temps que la réparation prend par rapport au prix auquel l'objet sera vendu." Selon la disponibilité des valoristes, l'objet collecté peut être mis en magasin le jour même. Certains peuvent patienter sur l'étagère plusieurs semaines mais, en général, "les objets qui ont le plus de chance de retrouver preneurs passent en priorité" afin d'équilibrer le plus possible le nombre de sorties par rapport au nombre d'entrées, mais aussi pour éviter que l'espace de stockage ne déborde. Dans l'atelier de menuiserie, Xavier Mantoy revalorise des meubles. Ce jour-là, il restaure les charnières d'une solide caisse qui peine à se fermer correctement. Retraité et bénévole depuis deux ans, il s'engage à 100 % pour redonner vie aux objets. "J'ai toujours voulu travailler dans un atelier. C'est un retour aux sources ! Il y a des valeurs morales et humaines que l'on ne retrouve pas dans une entreprise classique", témoigne ce passionné de bois. Pour lui, le réemploi "est une aventure ! Le client nous raconte l'histoire de l'objet quand on le récupère, c'est génial". Plusieurs fois par semaine, il vient donner de son temps à la Coop 5 pour 100. Devant son établi, il évalue la réparabilité de l'objet et ses possibilités de transformation. De quoi réjouir Laëtitia Millon, salariée de la coopérative. "Au départ, on faisait beaucoup de réparations. Maintenant, on fait aussi de la création. On peut transformer plein de choses à partir du moment où on connaît notre stock", avec toujours comme leitmotiv de casser les stéréotypes sur la seconde main. "Le réemploi, ce n'est ni cassé, ni moche, ni pour les gens pauvres !", résume-t-elle dans un sourire.

Près de 5 tonnes d'objets collectés en trois mois

Caen. Près de 5 tonnes d'objets collectés en trois mois
À la Coop 5 pour 100, l'espace de stockage déborde. Depuis le début de l'opération de collecte éphémère, près 5 tonnes d'objets ont été récoltés. 

De mars à septembre, des collectes éphémères d'objets électroniques, électriques et de meubles sont organisées par Caen la Mer, avec l'appui de la Coop 5 pour 100. Après les trois premiers mois, l'heure est au bilan.

De Soliers à Louvigny en passant par Blainville-sur-Orne, les camions sillonnent toute l'agglomération caennaise depuis le mois de mars. À mi-parcours, l'heure est au bilan pour ces collectes de vieux appareils électriques et de meubles organisées par la communauté urbaine Caen la Mer. Sur les sept premières collectes réalisées, 1 029 objets ont été récoltés par les équipes de la Coop 5 pour 100, coopérative mandatée pour l'opération.

Près de 200 habitants sont venus déposer les objets ou meubles dont ils veulent se débarrasser, convaincus qu'il vaut mieux les réparer que les jeter à la poubelle. Au total, depuis le début de l'opération, cela représente 4,8 tonnes d'objets récoltés, dont près d'1,5 tonne pour le réemploi et plus de 3 tonnes pour le recyclage. Ce qui va être recyclé est collecté par le biais de l'entreprise de gestion des déchets Coved. La communauté urbaine fait un premier constat. "Ce type de collecte éphémère fonctionne, notamment dans les communes les plus éloignées des déchetteries." Preuve qu'il y a de la demande, la Coop 5 pour 100 est en train de pousser les murs de son entrepôt pour stocker tous les objets collectés. Si bien qu'il y a dix jours, elle a dû stopper ses collectes dites "classiques", de main à main, par manque de place. Elle se retrouve confrontée à un autre problème. "Il n'y a pas encore assez de sorties en magasin par rapport aux entrées", explique Laëtitia Millon, salariée de la coopérative. De la sensibilisation sera encore nécessaire.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
à louer maison jumelée à Darnetal...
à louer maison jumelée à Darnetal... Darnétal (76160) 545€ Découvrir
à vendre pour investisseur maison jumelée...
à vendre pour investisseur maison jumelée... Darnétal (76160) 115 000€ Découvrir
La Bresse, dans les Vosges...
La Bresse, dans les Vosges... La Bresse (88250) 0€ Découvrir
Automobile
Toile de tente en coton
Toile de tente en coton Rouen (76000) 350€ Découvrir
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch Val-d'Arry (14210) 4 500€ Découvrir
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Bonnes affaires
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL Bruc-sur-Aff (35550) 200€ Découvrir
Perdu pendendif
Perdu pendendif Petit-Couronne (76650) 0€ Découvrir
Vends machine à coudre ancienne à pédale
Vends machine à coudre ancienne à pédale Bonsecours (76240) 50€ Découvrir
Colonne de salle de bain
Colonne de salle de bain Rouen (76000) 120€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
[Dossier] Agglo de Caen. A la Coop 5 pour 100, des objets revalorisés et de l'occasion à prix cassés