En ce moment : HITS and NEWS RADIO - TENDANCE OUEST Ecouter la radio

Manche. Grippe aviaire : le foyer hautement pathogène confirmé, l'élevage abattu

Santé. La préfecture de la Manche a confirmé jeudi 29 décembre la présence d'un foyer d'influenza aviaire dans un élevage de volailles à Tamerville. 

Manche. Grippe aviaire : le foyer hautement pathogène confirmé, l'élevage abattu
Un élevage de volailles de Tamerville près de Valognes a été abattu après que la présence d'un foyer de grippe aviaire a été confirmée. - Illustration

Mise à jour, jeudi 29 décembre à 17 heures : la Préfecture de la Manche a confirmé ce jour le caractère hautement pathogène du foyer de grippe aviaire. L'abattage de l'élevage a été réalisé ce matin. Pour tenter de limiter le risque de diffusion du virus à d'autres élevages, le préfet de la Manche a pris un arrêté définissant des zones réglementées de protection et de surveillance. Elles sont mises en place dans un rayon de 3 et 10 km autour de l'établissement contaminé.

Une forte suspicion d'un foyer d'influenza aviaire a été constatée dans un élevage de volailles de basse-cour (non-professionnel) situé à Tamerville près de Valognes, annonce mercredi 28 décembre la préfecture de la Manche.

Des résultats d'analyse en cours

"Au regard des enjeux pour la filière volailles dans le département, du risque de diffusion du virus dans d'autres élevages et en attendant les résultats du laboratoire d'analyses de référence de Ploufragan dans les Côtes d'Armor, au cas où les résultats s'avéreraient positifs, un abattage préventif de l'élevage concerné sera réalisé", indique aussi la préfecture. De même, des restrictions de mouvements de volailles, d'oiseaux et de pratiques de la chasse seront mises en place dans les périmètres réglementés s'étendant environ 20 km autour de l'élevage, tout comme des contrôles et auto-contrôles par prélèvement dans les élevages.

La préfecture rappelle à l'ensemble des professionnels de la filière volaille et aux particuliers de "respecter strictement les mesures de biosécurité" comme la mise à l'abri mais également le nettoyage et la désinfection des tenues et équipements en élevage, et d'informer leur vétérinaire sanitaire ou la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) en cas de mortalité anormale constatée.

En cas de découverte d'oiseaux morts

Pour les promeneurs, il est demandé de rester sur les chemins balisés et de ne pas approcher ni nourrir les oiseaux sauvages. Toute découverte d'oiseaux sauvages morts doit faire l'objet d'une déclaration auprès de l'Office français de la biodiversité (OFB) par téléphone au 02 33 07 40 32 ou par mail à sd50@o f b.gouv.fr.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Manche. Grippe aviaire : le foyer hautement pathogène confirmé, l'élevage abattu