En ce moment : MON COEUR - IZIA Ecouter la radio

Laurence Tison : "Vallée de la Seine : ne manquons pas le tournant"

Maire-adjointe PS de Rouen, Laurence Tison-Vuillaume a été nommée au commissariat général pour le développement de la vallée de la Seine, une équipe dirigée par Antoine Rufenacht. Interview.

Laurence Tison : "Vallée de la Seine : ne manquons pas le tournant"

Quelles sont les missions de ce commissariat général pour le développement de la vallée de la Seine, que vous venez de rejoindre ?
“Je les résumerai en deux grands objectifs : bâtir une stratégie nationale pour la Seine en tant qu’axe fluvial, et en faire un axe majeur d’attractivité au plan international. Nous devons avoir une vision sur 10, 20, 30 ans, mais nous proposerons des actions concrètes pour valoriser les atouts de la vallée de la Seine”.

Vous êtes nommée secrétaire générale adjointe en charge du développement économique et de l’innovation. Quel sera votre rôle ?
“Ma mission va consister à proposer un développement harmonieux avec la Seine, qui est aussi un territoire fragile à préserver. Cette mission s’inscrit au plan national, dans un aménagement du territoire comme la France n’en avait pas connu depuis longtemps. L’Etat veut repenser ses fleuves. Avec le canal Seine-Nord Europe, notre fleuve va permettre, en 2016-2017, d’alimenter 20 000 kilomètres de voies navigables au plan européen.”

Quelle est la place de Rouen dans tout cela ?
“Le rôle de Rouen sera primordial. Avec son agglomération, elle forme l’un des bassins de vie majeurs de la vallée de la Seine, porté par un développement portuaire de premier ordre. Son destin ? Se développer au cœur de cette vallée et regarder de façon équilibrée vers Le Havre et Paris.”

Sommes-nous à un tournant historique ?
“Un moment charnière, oui. Si aucune proposition n’est faite, nous aurons manqué ce tournant. Le gouvernement a fait de l’Axe Seine et du Grand Paris ses deux projets prioritaires. Et ils sont complémentaires, solidaires. Ne pas les réaliser, ce serait comme avoir un cœur pas irrigué.”

Vous allez travailler étroitement avec Antoine Rufenacht (UMP), alors que vous faites partie d’une municipalité socialiste, à Rouen. Cette “différence” peut-elle perturber le travail du commissariat général ?
“Non, le clivage droite-gauche n’a pas lieu d’être. Nous croyons tous dans le destin de l’Axe Seine. Cette vision nous rapproche. Nous aurions d’ailleurs pu mener cette mission pour n’importe quel gouvernement”.

Quel est le calendrier fixé ?
“Je vais me consacrer à cette mission à plein temps. Nous allons remettre une note d’orientation en septembre, puis notre premier rapport en mars 2012. En décembre 2012, les ministères concernés recevront notre note finale. Elle aidera le gouvernement à faire des choix”.

 

Une vie, six dates

  • 1974 : naissance en Alsace
  • 1998 : diplômée d’HEC
  • 2001 : diplômée de l’ENA
  • 2003 : intègre le ministère de l’Economie et des finances
  • 2008 : devient adjointe au maire de Rouen en charge de la culture
  • 2011 : rejoint le commissariat général pour le développement de la vallée de la Seine
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Laurence Tison : "Vallée de la Seine : ne manquons pas le tournant"