En ce moment : I Ain't Worried - ONEREPUBLIC Ecouter la radio

Manche. Un maire retrouvé blessé, pieds et poings cloués

Faits Divers. Pieds et poings cloués. C'est ainsi qu'un maire de la Manche a été retrouvé blessé, mercredi 9 novembre, à Saint-Côme-du-Mont.

Manche. Un maire retrouvé blessé, pieds et poings cloués
Le maire a été retrouvé blessé au visage, pieds et poings cloués.

Le maire délégué de Saint-Côme-du-Mont (Manche), qui s'était récemment dit victime de plusieurs agressions, dont une imaginaire, a été retrouvé, mercredi 9 novembre, blessé au visage, les mains et les pieds cloués, a appris l'AFP auprès du parquet de Coutances.

Sur les trois procédures ouvertes ces derniers mois pour des actes dénoncés par cet élu, deux ont été classées sans suite et pour la troisième, l'homme a reconnu avoir menti, selon la même source.

Pieds et poings cloués

"Bernard Denis a été retrouvé vers 12 h 30 dans un champ à proximité de la salle des fêtes, blessé au visage et présentant des clous plantés dans le dessus des mains et dans chacun de ses talons", selon Michaël Giraudet, procureur de la République, contacté par l'AFP.

L'élu "a été transporté au centre hospitalier de Saint Lô pour y recevoir les soins nécessaires" et subir des "examens médico-légaux", toujours selon le parquet.

Une enquête pour violences aggravées a été confiée à la brigade des recherches de Saint-Lô avec l'appui de la cellule d'investigation criminelle de la gendarmerie nationale.

Le maire de cette commune déléguée de Carentan-les-Marais s'était déjà déclaré victime d'agressions à plusieurs reprises ces derniers mois. Une affaire, très médiatisée, que le cabinet de la préfecture de la Manche a assuré suivre "avec beaucoup d'attention en lien avec le procureur et la gendarmerie" sans autre "déclaration à faire sur l'enquête en cours".

Deux procédures, pour l'incendie de son garage et de son véhicule ainsi que des menaces de mort, "ont fait l'objet d'un classement sans suite pour défaut d'identification d'un potentiel auteur", précise M. Giraudet, indiquant que "les très nombreuses et très longues investigations diligentées" n'ont pas permis "de mettre en cause qui que ce soit".

• Lire aussi. Saint-Côme-du-Mont. Menace de mort et incendie criminel contre le maire : réactions

Une autre enquête, concernant deux tirs sur le fourgon du maire au mois de mai 2022 a "permis de déterminer que Bernard Denis avait menti. Entendu en juin 2022, il avait reconnu avoir tiré lui-même dans son fourgon et avoir inventé cette agression", poursuit le procureur.

Poursuivi pour ces faits pour "dénonciation de délit imaginaire", il comparaîtra selon la procédure de reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) dans les prochaines semaines.

Avec AFP

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
2 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Avatar des commentaires sur La Manche libre
Pascal Il y a 18 jours

Bizarre ce Maire , lisez bien l'article

Avatar des commentaires sur La Manche libre
bea Il y a 18 jours

c'est vraiment du n'importe quoi ....😡
il faudrait choper ceux qui ont fait cela et leur faire pareil ..👍

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Manche. Un maire retrouvé blessé, pieds et poings cloués