En ce moment : SANTA MARIA - RIDSA Ecouter la radio

Présidentielle 2022. À Rouen, les avocats veulent porter les doléances de la justice

Juge, procureur, avocat. Le président du Conseil national des barreaux se rend à la Maison des avocats, jeudi 27 janvier à partir de 11 heures. Il s'agit d'échanger sur l'accès au droit et l'état de la justice à l'approche de l'élection présidentielle 2022.

Présidentielle 2022. À Rouen, les avocats veulent porter les doléances de la justice
Le Conseil national des barreaux donne rendez-vous ce jeudi 27 janvier, à partir de 11 heures à la Maison des avocats de Rouen.

Le Conseil national des barreaux, institution représentative des avocats de France, entame une série de rencontres auprès des barreaux de France. Il s'agit du projet In/Justice, dont le but est d'inscrire l'injustice dans les débats autour de la présidentielle.

Les justiciables invités à participer

Jeudi 27 janvier, le barreau de Rouen reçoit ainsi le président du Conseil national des barreaux, Jérôme Gavaudan, de 11 heures à 13 h 30, à la Maison de l'avocat (6 allée Eugène-Delacroix). Les justiciables sont invités à partager, avec les avocats, leurs avis sur les solutions d'amélioration de l'accès au droit. "L'idée est de pouvoir faire un débat très ouvert", souligne Arnaud de Saint Rémy, avocat au barreau de Rouen.

Arnaud de Saint Rémy

"Dans le sondage que nous avons menés, les Français disent à 82 % en moyenne, suivant les régions, ça monte jusqu'à 90 %, que l'accès au droit et à la justice est indispensable avec la présence de l'avocat", poursuit-il, s'appuyant sur le sondage "Le regard des Français sur les injustices", commandé auprès de l'Ifop.

Un sentiment d'injustice

Plus de quatre Français sur dix disent également ressentir parfois un sentiment d'injustice. "Nous voulons alerter les candidats sur la nécessité de remettre la justice au cœur de la société et qu'il y ait une meilleure réponse de notre justice en faveur des concitoyens", poursuit Arnaud de Saint Rémy. S'il admet que le budget alloué à la justice augmente, "il faudrait le doubler plutôt que de l'augmenter de 8 % par an".

"Il y a un vrai besoin de la part de l'ensemble de nos concitoyens, ajoute-t-il. Les avocats peinent à expliquer à leurs clients les raisons pour lesquelles ils n'ont pas une réponse rapide de la justice. Les juges et les greffes font le maximum avec les moyens qui sont les leurs, mais ces moyens ne sont pas à la hauteur des ambitions d'un grand état de droit comme est la France."

Arnaud de Saint Rémy

Pour participer aux échanges à la Maison des avocats, il faut appeler avant de se rendre sur place au 02 32 08 32 70.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Présidentielle 2022. À Rouen, les avocats veulent porter les doléances de la justice