En ce moment : LES MOUTONS - MATMATAH Ecouter la radio

Bleues: Renard capitaine, un "acte fort" pour Diacre qui "regarde vers l'avant"

France-Monde. Renommer Wendie Renard capitaine des Bleus, quatre ans après lui avoir retiré le brassard, est un "acte fort" pour Corinne Diacre, sélectionneuse soucieuse de "regarder vers l'avant et pas dans le rétro", a-t-elle expliqué jeudi depuis Patras aux médias présents, dont l'AFP.

Bleues: Renard capitaine, un
Wendy Renard avec son brassard de capitaine des Bleues lors d'un match amical contre la Belgique à la Mosson, le 7 juillet 2017 - SYLVAIN THOMAS [AFP/Archives]

Q: Vous voilà en Grèce pour débuter vendredi votre campagne de qualification à la Coupe du monde...

R: "J'ai d'abord une annonce à vous faire. La capitaine de l'équipe de France à partir de demain et jusqu'à l'Euro sera Wendie (Renard)."

Q: C'est donc un retour à un ancien capitanat…

R: "On continue notre marche en avant. C'est quelque chose qu'on mûrit depuis longtemps avec mes deux adjoints Anthony (Grech-Angelini) et Gilles (Fouache). On pense d'abord à l'intérêt général, à l'équipe. Cette nouvelle a été annoncée et acceptée par tout le monde de manière top. Les vice-capitaines d'abord (Torrent, Bilbault, Tounkara, ndlr) puis par tout le monde. On continue notre marche en avant."

Q: Comment lui avez-vous annoncé la nouvelle ?

R: "On s'est vu lundi, je lui ai proposé. Ensuite, elle a pris un petit temps de réflexion qui n'a pas été très long. C'est plutôt bien. On a échangé, on a eu une discussion très bien, très posée. Je ne sais pas comment dire… Naturelle."

Q: Pourquoi avoir changé d'avis à son sujet, après lui avoir enlevé le brassard peu après votre arrivée en 2017 ?

R: "Toutes les petites choses que je lui avais énoncées sur le pourquoi je lui avais enlevé n'existent plus. Aujourd'hui, elle est dans son rôle. C'est une cadre. Elle n'a pas changé d'attitude même quand elle n'avait pas le brassard. Surtout, ses performances sont très bonnes aujourd'hui. Ça en fait une joueuse légitime vis-à-vis du groupe, de moi-même, et de mes adjoints. Les performances de Wendie depuis que je suis arrivée à la tête de l'équipe de France sont bonnes, elles sont même meilleures puisque quand on vieillit, on a forcément un petit peu plus de pépins physiques ce qui n'est pas forcément son cas. Elle a toujours eu des performances en équipe de France sur lesquels il n'y a rien à redire. Elle a cette légitimité auprès du groupe. Et puis il y a ma volonté de mettre un acte derrière mes paroles. A chaque début de stage on dit qu'on regarde vers l'avant et pas dans le rétro. C'était l'occasion de mettre un acte fort devant des mots et des paroles qu'on a depuis un moment."

Q: Comment a-t-elle réagi ?

R: "Je vais garder la discussion entre elle et moi, ça nous appartient. Mais je peux vous assurer que l'échange a été très cordial. Très respectueux. Pour moi, c'est déjà une bonne base. On part sur autre chose, il va nous falloir un petit peu de temps malgré tout, à elle, à moi, à nous, au groupe. Mais on l'a ce temps, puisqu'on a dix mois pour se préparer pour l'Euro. Je peux vous assurer que c'était quelque chose de très constructif. Une discussion honnête, respectueuse."

Q: Renard est une combattante acharnée, elle a l'habitude de soulever des trophées. Aviez-vous besoin de diffuser encore plus ce message au sein du groupe?

R: "Pas que ça. Wendie était capitaine avec mes prédécesseurs et ce n'est pas pour autant que cela a fonctionné. Mais en tout cas aujourd'hui Wendie est légitime, c'est ce qui importe. La nouvelle a été annoncée et surtout acceptée par les filles de manière fluide et limpide. On a un groupe qui vit bien aujourd'hui et qui j'espère vivra encore mieux demain. On a cet objectif-là ensemble, on a un groupe qui arrive à maturité, cet amalgame avec la jeunesse qui est très positif. Je leur ai demandé aussi de prendre quelques responsabilités sur la vie de groupe en dehors du terrain."

Q: Avez-vous eu cette discussion avec le président de la Fédération Noël Le Graët, venu mardi à Clairefontaine?

R: "Il n'était pas dans la confidence, je l'ai juste prévenu mardi que j'avais fait la démarche. Il était bien sûr très satisfait, et je l'ai rappelé après pour lui donner la réponse de Wendie. Et il était doublement heureux!".

Galerie photos
Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Bleues: Renard capitaine, un "acte fort" pour Diacre qui "regarde vers l'avant"