En ce moment : BAD HABITS - ED SHEERAN Ecouter la radio

JO-2020: Luis passe à côté de son triathlon

France-Monde. La troisième journée de compétition des Jeux olympiques 2020 a débuté très tôt lundi à Tokyo par une désillusion pour la France, avec l'échec de Vincent Luis qui faisait pourtant partie des favoris du triathlon et qui a dû se contenter de la 13e place.

Publié le 26/07/2021 à 03h10
JO-2020: Luis passe à côté de son triathlon
Le Français Vincent Luis avant le départ du triathlon aux JO de Tokyo le 26 juillet 2021 au Marine Park Odaiba de Tokyo - Loic VENANCE [AFP]

Quelques heures seulement après la première médaille d'or française grâce à l'inattendu Romain Cannone, sacré en escrime à l'épée, Luis était, lui, très attendu en triathlon.

Le Français, qui fait partie des cadors du circuit mondial et collectionne les titres, a abordé le rendez-vous de Tokyo parmi les favoris.

Sorti en tête après la natation, le double champion du monde était encore dans le peloton des favoris à l'issue des 40 km de vélo, mais sous une chaleur accablante (30°), il a laissé partir les meilleurs après le premier des quatre tours de 2,5 km de course à pied.

Au tour suivant, c'est Dorian Coninx qui a lâché prise dans cette course d'usure et qui a laissé le Britannique Alex Yee, le Néo-Zélandais Hayden Wilde et le Norvégien Kristen Blummenfelt s'expliquer pour le podium.

Luis a fini meilleur Français, mais à la 13e place, 1 min 20 sec après le nouveau champion olympique, Kristian Blummenfelt. Coninx s'est classé 17e et Leo Bergère 21e.

L'équipe de France de triathlon attend toujours sa première médaille olympique depuis l'apparition de la discipline aux JO en 2000 à Sydney, mais elle pourrait prendre sa revanche dans le relais mixte, programmé samedi.

Du bronze en "ping" ?

En attendant, les chances de podium tricolores reposeront sur les épaules de Marie Wattel qui nagera à 10h30 locales (03h30 françaises) sa première finale olympique sur 100 m papillon, après avoir signé le deuxième meilleur chrono des demi-finales, record de France pulvérisé au passage.

La Française de 24 ans, sacrée championne d'Europe de la distance au printemps, a atomisé dimanche de plus de huit dixièmes son record personnel.

"C'est aussi me prouver à moi-même que je peux faire partie des meilleures mondiales, malgré le fait qu'il y a une densité énorme en 100 m papillon. Je suis tellement contente d'avoir élevé mon niveau pour pouvoir en faire partie", a espéré la sprinteuse qui s'entraîne à Loughborough, en Angleterre.

Ce sera aussi la première des 4 finales attendues pour l'Américaine Katie Ledecky sur 400 m libre.

Parmi les autres chances de médailles françaises figure évidemment Jordan Sarrou, champion du monde de VTT, s'il s'est remis de sa grosse chute à l'entraînement, mais aussi le judo, qui a déjà obtenu deux médailles en deux jours (Mkheize et Buchard) et l'escrime, avec les sabreuses et les fleurettistes.

A suivre aussi le tournoi de double mixte de tennis de table où Emmanuel Lebesson et Jian Nan Yuan tenteront de décrocher le bronze à 20h00 locales (13h00 françaises) face aux Taïwanais Lin Yun Ju et Cheng I Ching qui ne sont rien moins que les numéros 1 mondiaux de la spécialité.

Une médaille serait un événement pour le "ping" français qui n'en a remporté en tout et pour tout que deux aux JO avec l'argent pour Jean-Philippe Gatien à Barcelone en 1992 et le bronze en double pour Gatien et Patrick Chila à Sydney.

Galerie photos
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
JO-2020: Luis passe à côté de son triathlon