En ce moment : BAM BAM (FEAT ED SHEERAN) - CAMILA CABELLO Ecouter la radio

Recyclage. Une première mondiale dans l'Orne, en faveur de l'environnement

Industrielle. RecyOuest s'implante à Argentan pour recycler les ficelles et filets en plastique usagés de l'agriculture européenne.

Recyclage. Une première mondiale dans l'Orne, en faveur de l'environnement
Marcela Moisson, présidente de RecyOuest, lors de la pose symbolique de la première pierre du projet vendredi 9 juillet, à Argentan.

À Argentan, l'usine d'emballages plastiques Amcor avait fermé à l'été 2017. Ce plus grand bâtiment de l'agglomération, devenu friche industrielle, va revivre avec un projet unique au monde, dédié à l'environnement.

Quelque 80 000 tonnes de ficelles et de filets usagers de roundballers (les grosses balles rondes de fourrage) jonchent les campagnes d'Europe. Avec ses partenaires, RecyOuest va les récupérer, les nettoyer, puis les transformer en petites billes de plastique qui pourront ensuite servir à refabriquer des ficelles et des filets pour l'agriculture. L'entreprise s'implante dans la zone industrielle d'Argentan.

De longues études

Dix ans de recherches et d'études ont été nécessaires avant que ce projet en arrive à sa phase industrielle. Il est l'initiative de Marcella Moisson, d'origine péruvienne. "La première étude remonte à 2014", se souvient Éric Prod'homme, le directeur de l'Adème de Normandie, qui a soutenu le projet. Déjà 5 000 tonnes de filets sont collectées chaque année par Adivalor, auprès de 80 000 agriculteurs français. "Dans l'Orne, on en collecte 20 % de plus chaque année", constate Nicolas Tison, président des Groupements de vulgarisation agricole du département. Mais ils contiennent des restes de paille et de terre et comme aucun dispositif n'existait, ils étaient ensevelis, voire brûlés. L'ingéniosité de RecyOuest est de les nettoyer, sans utiliser d'eau ni de produit chimique, avant de permettre la réutilisation du plastique. Un process en quatre étapes : "coupe des ficelles livrées en gros ballots, nettoyage, agglomération et formation des granulés", détaille Arnaud Trohel, directeur de RecyOuest.

Ecoutez ici Arnaud Trohel:

Un marché européen

Le Royaume-Uni et l'Allemagne sont déjà intéressés par le savoir-faire de la nouvelle entreprise d'Argentan. Pour éviter qu'il finisse sa vie au fond des océans, l'Europe va en effet "taxer le plastique qui n'est pas recyclé. En Grande-Bretagne, la taxe sera de 200 euros la tonne, dès 2022", explique Catherine Ansaldi, du fabricant de filet PHP-Philippe.

Pour passer à la phase opérationnelle, RecyOuest a le soutien de l'Agglo d'Argentan, la Région Normandie, la Banque des territoires. L'entreprise a notamment bénéficié du plan de relance gouvernemental. Pour l'instant, les immenses bâtiments sont vides, mais les premières machines arriveront dès après l'été. Seize personnes seront embauchées pour le démarrage du site, dont la production industrielle doit débuter en début d'année prochaine.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Recyclage. Une première mondiale dans l'Orne, en faveur de l'environnement