En ce moment : A LA VIE QU'ON MENE - JEREMY FREROT Ecouter la radio

Calvados. Une conserverie fraîchement sortie de terre

Environnement. La ferme du Londel à Bieville-Beuville a construit une conserverie. Les premières soupes sortiront en septembre.

Calvados. Une conserverie fraîchement sortie de terre
Stéphanie Voireau est arrivée il y a un mois, pour sa réinsertion, à l'éco-domaine de Londel. - Cassandre Dewaegeneire

À Biéville-Beuville, près de Caen, l'éco-domaine du Londel, de six hectares, bénéficie de l'une des "meilleures terres de France selon une expertise", affirme Monique Macaux, de l'Association institution familiale Sainte-Thérèse (AIFST), qui gère l'endroit. Depuis 2019, des légumes bio sont cultivés par des personnes sans emploi et en voie de réinsertion. Le but du projet, nommé 1pacte, est de "leur faire découvrir de nouveaux métiers, développer des compétences de maraîchage et ainsi leur redonner confiance", explique Bruno Bénard, directeur de l'AIFST.

Aujourd'hui, dix-huit personnes prennent soin des cultures. Les profils sont divers : "Certains sont exclus du travail depuis longtemps, d'autres viennent de pays étrangers ou souffrent d'addiction. Notre but est de leur redonner goût à la vie", raconte Baptiste Larralde, maraîcher et encadrant technique. Après la confection de panier de légumes, c'est maintenant une conserverie qui voit le jour. Six autres salariés devraient gonfler les rangs grâce à ce nouveau projet.

De la graine jusqu'à l'assiette

La conserverie va permettre de valoriser les produits et ainsi de lutter contre le gaspillage. Il n'y a pas d'autre conserverie dans le Calvados. Les premières soupes et les veloutés sont attendus en septembre. L'objectif est de produire 30 000 bocaux par an, vendus sous la marque "Les maraîchers du Londel", sur place et dans des magasins partenaires. Stéphanie Voireau, 38 ans, est arrivée il y a quelques semaines. Elle n'a pas hésité à se porter volontaire. Enfance difficile, divorce et longue période sans travailler, "j'avais besoin de me reconstruire et de montrer que j'étais capable de faire quelque chose", confie la nouvelle recrue. Aujourd'hui, elle découvre le maraîchage "dans un cadre magnifique." Plus tard, elle aimerait se lancer et avoir sa propre petite exploitation.

Pratique. Pour soutenir le projet, participez à la cagnotte en cliquant ici.

Pour soutenir le projet

Une cagnotte participative est ouverte jusqu'au 1er juillet. Les maraîchers du Londel ont déjà récolté le premier palier de 3 000 €. L'argent récolté sert à l'achat de graines bio et de bocaux pour la conserverie. L'objectif est de 7 500 €, afin d'acheter un vélo cargo pour livrer les légumes.

Commandez vos paniers légumes

Petit panier bio : 10 €

Grand panier bio : 15 €

Pour recevoir votre panier toutes les semaines : 40 € par mois pour le petit et 60 € pour le grand.

La boutique et les marchés

Les légumes de saison sont vendus sur place le vendredi après-midi devant le Café des images, le mardi de 16 h 30 à 19 heures ainsi que le mercredi sur le marché d'Hérouville.

Pratique

Eco-Domaine du Londel. Avenue Daniel-Bruand, 14112 Biéville-Beuville. Tél. 02 50 08 31 98. Cagnotte sur : 1pacte-aifst.fr

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Calvados. Une conserverie fraîchement sortie de terre