En ce moment : AIMER A MORT - LOUANE Ecouter la radio

Seine-Maritime. Le Département vote la rallonge budgétaire au contournement Est

Chantier, travaux. Jeudi 8 avril, le Département de Seine-Maritime doit voter sa rallonge budgétaire au contournement Est de Rouen, doublant presque sa participation pour combler le retrait de la Métropole Rouen Normandie.

Publié le 08/04/2021 à 10h52 - Par Pierre Durand-Gratian
Seine-Maritime. Le Département vote la rallonge budgétaire au contournement Est
Le président du Département de Seine-Maritime, Bertrand Bellanger, a très vite proposé d'augmenter la part de financement du Département pour faire face au retrait de la Métropole.

Le président du Département de Seine-Maritime l'avait annoncé dans une conférence de presse commune avec le président de la Région Normandie. Il proposerait de faire passer la participation du Département de 22 à 40 millions d'euros. La délibération est votée, jeudi 8 avril, en séance plénière. "Ce projet est important pour la vie de nos citoyens et pour le développement économique du territoire", a réaffirmé Bertrand Bellanger. La Région Normandie a déjà fait passer sa participation de 157 à 205 millions d'euros le 15 février. De quoi compenser donc le retrait de la Métropole Rouen Normandie du tour de table financier. Le coût global de cette double autoroute A133-A134 était estimé, en 2015, à 886 millions d'euros.

Des "boulets du climat"

Du côté des opposants au projet, l'heure est à la temporisation en attendant les prochaines élections. "Dans notre analyse, si le Conseil départemental ou le Conseil régional viennent à avoir une majorité anti A133-A134, le projet s'arrête", estime Guillaume Grima, de l'association Effet de serre toi-même.

En attendant, l'association continue son travail d'informations et a délivré les prix symboliques "des boulets du climat", sur la base des déclarations des élus régionaux favorables au contournement Est lors de la séance plénière qui a permis le vote de la rallonge budgétaire de la collectivité. Le boulet de plomb du climat, premier prix dans le classement, a été attribué à Hervé Morin, le président de la Région pour sa "fièvre dépensière sans limite". En trois ans, la part de la Région dans le financement du projet de double autoroute est passée de 122 à 205 millions d'euros, argumente l'association. Dans la majorité, Marie-Françoise Guguin, Catherine Morin-Desailly ou Pascal Houbron sont également au palmarès. Dans l'opposition, Nicolas Bay, du Rassemblement national, s'est aussi vu attribuer un prix pour "caricature populiste" ou encore "méconnaissance coupable du dossier".

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Le Département vote la rallonge budgétaire au contournement Est